Provisions pour l’été — trace

Trace de vins rosés bus en France en été et le roi de tous, mon cher Tavel, celui de la Cave des Vignerons de Tavel, la cuvée royale particulièrement, que je rapportais à Paris pour ensoleiller les journées grises qui se suivaient interminablement. Que j’ai bu à nouveau il y a quelques années, ici dans le New Jersey, une bouteille réchappée du déménagement, aux qualités passées mais avec encore de beaux restes. Et aussi deux caisses achetées à la Cave des Vignerons de Tavel en revenant d’un voyage en Auvergne lors d’un de mes séjours estivaux, la cuvée Tableau et la cuvée royale évidemment.

On ne trouve pas de Tavel aux États-Unis, en tout cas pas dans ma région, aucun des marchands de vin alentour ni même au-delà n’en propose à la vente. Il y en a peut-être à New York mais je n’ai pas recherché, il faudrait le courage de le charrier en métro et en train et à quel prix serait-il ?

En attendant je me console avec quelques rosés disparates trouvés dans mes deux caves locales de prédilection (cave est un peu ambitieux pour la région, marchand de vin et d’alcool sonnerait plus juste mais on peut rêver). Petit miracle, j’y ai trouvé le rosé des sables, un Listel gris sans prétention mais que je bois avec plaisir quand je suis en France, sur des plats d’été mangés en terrasse. Ici il est vendu à prix d’or mais il est disponible alors je me suis fait un petit plaisir pour ce début d’été.

Provisions pour l’été

Les expatriés apprécieront…

Le sirop Teisseire (et le sirop tout court) est quasiment inconnu hors de France, c’est une spécialité purement endémique. Nous nous en régalons, alors heureusement la fée amazone peut nous en procurer — à prix d’or cependant mais c’est un petit bout de France quand on est au loin, les expatriés comprendront.

Provisions pour l'été

Provisions pour l’été

Un aller-retour à Boston (16-19 mai 2017)

Rien à voir avec une visite touristique ni un voyage d’affaires cependant. Une visite pour raisons de santé, des examens complémentaires et pointus pour mon fils cadet qui nécessitaient une spécialité et un spécialiste du Boston Children’s Hospital. Quatre jours intenses, entre le trajet en voiture depuis le New Jersey, le séjour dans la résidence hospitalière à faire la préparation pour l’anesthésie et l’intervention et une journée complète d’examens assez pénibles à l’hôpital.

Boston mai 2017-1

Boston mai 2017

Boston mai 2017-2

Boston mai 2017

Boston mai 2017-3

Boston mai 2017

Boston mai 2017-4

Boston mai 2017

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Boston mai 2017

Toute ressemblance…

“Le plus grand mal que fait un ministre sans probité n’est pas de desservir son prince et de ruiner son peuple ; il y en a un autre, à mon avis, mille fois plus dangereux : c’est le mauvais exemple qu’il donne.”

Montesquieu in Lettres persanes

Comme il était écrit dans l’avertissement des éditeurs aux premières pages de tous les livres il y a encore quelque temps, toute ressemblance avec des personnages ou des situations ayant existé est purement fortuite et le fruit de l’imagination de l’auteur…

Divine Diana Krall

Divine Diana Krall

Divine Diana Krall

Un nouvel album de la divine Diana Krall en ce début du mois de mai — Turn up the Quiet.

Dans cet album, sa version de Sway est à se pâmer, rien que pour cette chanson l’album vaudrait le coup. Ce n’est pas la seule excellente interprétation évidemment mais elle suffit et justifie à elle seule l’album.

Cette fois j’ai acheté l’album directement en vinyle 33 tours — pas de risque j’aime tous les albums de Diana Krall, pas un n’est mauvais. Et cerise sur le gâteau le vinyle vient avec un code pour télécharger l’album en mp3 (et se graver le CD par la même occasion). Donc pour le prix du vinyle j’ai  en plus le CD et le mp3 pour écouter dans la voiture et en voyage.

Divine Diana Krall comme toujours, les seuls disques de ma discothèque que je n’avais pas eu le temps de graver à Dorothy je crois.

Je n’ai pas encore écouté en détail cet album sorti vendredi dernier et reçu ce mardi soir, je l’ai parcouru vite fait mais je me suis arrêtée sur Sway — un bijou, passé le choc de la surprise, je croyais avoir déjà une version de cette chanson par Diana Krall dans un autre de ses albums — du coup je l’ai écoutée en boucle.

Stay with me, sway with me

I can hear the sounds of violins
Long before it begins
Make me thrill as only you know how
Sway me smooth, sway me now

Stay with me, sway with me