Archives mensuelles : mars 2022

Le message d’Arnold Schwarzenegger— trace ?

WTF ? En revenant sur mon blog l’autre jour, j’ai constaté avec stupeur que la vidéo YouTube en soutien à l’Ukraine et à destination du peuple russe d’Arnold Schwarzenegger est « bloquée » alors que quand je l’avais mise en lien le premier jour, on voyait la tête d’Arnold Schwarzenegger (la vignette de la vidéo) et on pouvait la faire jouer sans plus de complications, directement dans mon article du blog.

Maintenant elle n’est « visible «  que sur YouTube  parce que, je cite, « cette vidéo est soumise à une limite d’âge et n’est plus disponible que sur YouTube ». (WTF ? Quand on sait tout ce qui est accessible sans restriction sur Internet, porno, violence gratuite, vente d’armes, propagande antisémite et j’en passe, ça me fait doucement rire (jaune) : une limite d’âge, vraiment ? ) Alors maintenant pour voir cette vidéo émouvante de Schwarzenegger qui en appelle au peuple russe contre son dictateur/boucher, il y a 3 étapes à cliquer : premièrement cliquer au niveau de mon article dans cette fenêtre noire « regarder sur YouTube » et là on tombe sur la même chose mais dans YouTube : « cette vidéo peut être inappropriée pour certains spectateurs (vraiment ? ).

Ecran 2 à cliquer

Il faut cliquer une seconde fois donc sur « je comprends et je veux quand même la regarder » ce qui nous amène à encore un autre écran, une 3ème étape et un troisième click (êtes-vous vraiment certain ?  ) qui est encore pire dans sa formulation, c’est le pompon :

Je cite : « ce contenu a été identifié par la communauté YouTube comme inapproprié ou offensant » (WTF ??? Offensant vraiment ? Et l’offensive justement — sans jeu de mots — du dictateur/boucher elle ne l’est pas elle ? ) « offensant pour certaines audiences. » WTF ? Et il faut encore une fois cliquer « je comprends et je veux le faire », non mais !

Ecran 3 à cliquer

On voudrait que cette vidéo ne soit pas visible que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

Pour quelle(s) raison)s) ? Des séquences « choquantes » de guerre (c’est la guerre qui est choquante pas les séquences ! ) mais dans ce cas on peut voir les mêmes sur les comptes YouTube de CNN ou MSNBC ou autres qui sont elles bel et bien sur YouTube sans tous ces clicks et restrictions, et qui peuvent être considérées toutes autant comme offensantes puisqu’ils y parlent en plus de guerre et non « d’opération spéciale de dénazification et de sauvetage de la population ukrainienne opprimée » (il fallait oser, plus c’est gros plus ça passe).

Alors c’est pour ménager qui ? On n’inverse pas les rôles là ? Victimisation des bourreaux, c’est un grand classique. Et qui est cette « communauté YouTube » qui a décidé ceci, ensuite avalisée par la direction YouTube (américaine donc) puisque ce n’est pas une vague chaîne inconnue mais la chaîne d’Arnold Schwarzenegger ? Et cette vidéo d’Arnold Schwarzenegger a fait grand bruit donc nous savons pertinemment que la direction de YouTube a dû trancher, même si au départ c’était un « robot » qui a censuré cette vidéo puis ensuite une mystérieuse « communauté YouTube » faite elle de personnes réelles (des suppôts du régime du boucher manifestement) qui ont décidé ceci. Ensuite ça a été visé au plus haut de chez Google YouTube, ne nous voilons pas la face.

Tout est fait pour que l’on ne voie pas cette vidéo. Alors que les premiers jours et quand j’ai fait mon article c’était direct, tout ce filtre/tentative de censure qui ne dit pas  son nom n’est arrivé que quelques jours plus tard. La vidéo a été postée par A. Schwarzenegger le 17 mars sur YouTube, je l’ai repostée 2 jours plus tard, le temps d’en avoir vent et c’est encore après que le filtre/tentative de censure est arrivé.

Qui a protesté ? Qui a tordu le bras aux lâches de chez Google / YouTube, qui ? 

Surtout que, je répète, on en voit d’autres vidéos censément offensantes de la même façon sur cette guerre : toutes les chaînes de TV américaines ont une chaîne YouTube, les chaînes de tous les pays européens aussi et l’on y voit des images de guerre qui ne sont pas à la gloire de la Russie, l’on y parle de la guerre directement sans le mensonge de l’opération spéciale. Il y a même le discours Varsovie  de Biden dans son intégralité… Alors si la vidéo de Schwarzenegger est considérée comme offensante, que dire de toutes les autres qui elles n’ont pas ces étapes de filtrage, ce double écran voire triple écran lorsque les vidéos sont sur des sites externes. Alors ?

Est-ce que c’est parce que c’est sous-titré en russe donc a plus de chances d’atteindre la cible (la population russe) ou que c’est Schwarzenegger (même chose, plus à même d’atteindre la cible parce qu’apparemment les Russes sont de grands fans de Schwarzie ? ) Est-ce que justement parce que cette vidéo était plus susceptible que toute autre d’atteindre son but de dénonciation de la propagande du régime russe ?

D’un autre côté apparemment YouTube est le seul « réseau social » qui reste et n’est pas interdit en Russie. Alors c’est pour ça ? Une concession pour que le réseau reste accessible tout de même et que cette vidéo et d’autres puissent avoir une chance d’atteindre le peuple russe derrière son rideau de fer…

#StandWithUkraine

Mon article : https://michusa.wordpress.com/2022/03/19/le-message-darnold-schwarzenegger-aujourdhui/

Le message d’Arnold Schwarzenegger aujourd’hui

PS : comme je le mentionnais sur mon précédent article (lire ici :  https://michusa.wordpress.com/2022/03/15/glacant/   ), lorsque j’ai regardé un documentaire sur la 2ème guerre mondiale ces jours-ci, j’ai eu l’impression de regarder les actualités. Eh bien Arnold Schwarzenegger dit la même chose à un moment dans sa vidéo :  quand il regarde les actualités il a l’impression de regarder un documentaire sur la 2ème guerre mondiale.

C’est en anglais sous-titré en anglais et en russe. Je pense qu’on peut faire aussi faire ajouter des sous-titres en français par la traduction automatique de YouTube (en appuyant sur la touche réglage de la vidéo et en choisissant la langue souhaitée pour les sous-titres).

#StandWithUkraine

Glaçant

Apocalypse la 2eme guerre mondiale

Je recommande vivement de regarder ou re-regarder l’excellente série documentaire Apocalypse, la 2ème guerre mondiale. Je l’ai déjà regardé 2 fois ces dernières années (acheté en DVD dès qu’il a été disponible fin 2009). Je me suis mise à le regarder une 3ème fois aujourd’hui et c’est glaçant d’actualité.

Les 2 fois précédentes je l’ai regardé comme un documentaire, ce qu’il est, sur une période importante à étudier et à garder en mémoire, justement pour ne pas qu’elle se reproduise. C’était alors pour moi un intérêt historique et politique.

J’ai décidé de le re-regarder à cause de la guerre en Ukraine évidemment et cette fois-ci, outre l’intérêt historique et documentaire, c’est glaçant. J’ai regardé ce matin le premier épisode « L’agression » ou comment tout a commencé. Même si l’on connait le déroulé de l’histoire, le voir dans les extraits de bandes d’actualité et de films de propagande de l’époque, c’est autre chose et plus poignant encore. Les parallèles avec notre moment actuel sont évidents même si comparaison n’est pas raison. Cependant… Les parallèles entre les actions d’Hitler et de Poutine sont flagrants, les états d’esprit des 2 personnages chacun au moment de l’agression et les raisons de l’agression (c’est-à-dire le tout début de guerre) sont glaçants. Ce que j’en pense : Poutine c’est Hitler plus Staline tout ensemble en l’occurrence (je parle du tout début de la guerre et pas ensuite dans la partie holocauste bien entendu), le fascisme et le stalinisme réunis, le pire des 2 mondes — quoiqu’il ‘y ait que du pire dans les 2: bref on prend ce qu’il y a de pire dans les courants politiques du XXème siècle, le fascisme et le stalinisme, on les met ensemble, on en fait  un seul tout et ça donne le « poutinisme ». 

Effrayant.

Glaçant parce que les 2 fois précédentes je regardais un documentaire historique. En le regardant aujourd’hui j’ai l’impression de regarder les actualités.

De la tyrannie

De la tyrannie – T. Snyder

Ce n’est pas l’article que je voulais publier aujourd’hui à l’origine (je voulais publier un autre article sur la journée internationale des droits des femmes), mais l’état du monde et l’escalade guerrière dans laquelle nous sommes m’ont encore une fois fait changer l’ordre de mes articles ainsi que leur sujet.

C’est un livre que je viens de lire ces 2 derniers jours et qui est à lire toutes affaires cessantes : De la tyrannie, 20 leçons du XXe siècle, de Timothy Snyder aux éditions Gallimard. Dans ce petit livre d’une centaine de pages, écrit en 2017, au tout début du règne de l’agent orange à la tête des États-Unis donc, juste après cette élection incroyable d’un tel personnage à la tête d’une grande démocratie et d’un pays libre, l’historien T. Snyder dresse une liste urgente de toutes les choses à faire ou ne pas faire pour laisser ou empêcher la tyrannie de se mettre en place dans les démocraties restantes dans le monde. Ce que nous tenions pour acquis justement et qui a été miné discrètement depuis des années jusqu’à être ouvertement mis à mal d’abord par l’assaut du Capitole en janvier 2021 et la tentative de coup d’État par le président sortant des États-Unis ( ! ) et enfin par la guerre d’invasion de la Russie le 24 février 2022. Je rappelle que ce livre d’appel à la vigilance et à la protection de nos institutions, à la résistance à la tyrannie justement, a été écrit bien avant puisqu’il a été écrit début 2017. Dans les prémices de ce qui allait arriver même si nous le savions pas encore, alors que nous voulions encore croire que ce n’était juste qu’une « grande gueule » (je l’ai entendu autour de moi) et tout en entendant depuis 20 ans qu’on pouvait faire des affaires et des traités avec l’assassin botoxé en charge de l’autre côté du monde. Timothy Snyder puise dans l’histoire du XXe siècle, son sujet d’étude d’historien spécialiste du nazisme et du stalinisme, pour tirer des leçons de l’histoire sur ce qui a pu conduire des démocraties à se plier et se transformer en états fascistes, nazis ou communistes au XXe siècle. Qui restent d’une actualité brulante et cruelle au XXIe siècle.

Voici le résumé de l’éditeur en quatrième de couverture  : « Entamé au lendemain de l’élection de Donald Trump, ce texte se présente comme un guide de résistance, proposant aux Américains – mais aussi à l’Europe – un bref catalogue d’idées pour préserver les libertés dans les années à venir. En vingt chapitres didactiques, l’historien explique les parallèles entre la situation actuelle aux États-Unis et l’histoire de l’Europe du XXe siècle. Snyder propose une série de préceptes élémentaires : ne pas faire preuve d’obéissance anticipée, protéger les institutions, faire attention aux mots et s’élever contre l’usage dévoyé des termes patriotiques, chercher la vérité des faits, refuser l’État de parti unique, se sentir responsable du monde… Ce bréviaire tonique pour temps difficiles est fort utile pour comprendre l’avènement de Donald Trump et lutter contre la montée en force des extrémismes en Europe. »

« Timothy Snyder, né en 1969, est un historien américain dont les œuvres ont contribué à transformer notre représentation de l’histoire européenne au XXe siècle, notamment à travers son analyse novatrice du nazisme et du stalinisme. Il a publié aux Éditions Gallimard Terres de sang (2012), Le Prince rouge (2013), Terre noire (2016) et La Reconstruction des nations (2017). »

J’ai acheté ce livre juste après l’assaut du capitole l’an dernier en janvier 2021 justement, mais n’avais pas pris encore le temps de le lire. Après avoir vu un débat entre Timothy Snyder et un autre excellent historien, Yuval Harari (l’auteur de l’excellent Sapiens) sur la guerre en Ukraine la semaine dernière, cela m’a rappelé que j’avais acheté ce livre et je l’ai sorti de ma pile et lu en 2 soirées.

Je me souviens qu’en janvier 2021, après l’assaut du Capitole, j’avais entendu sur France Culture, un interview d’un collègue de T.Snyder qui avait pensé que celui-ci exagérait/dramatisait un peu quand en 2017 il avait publié ce livre sur la tyrannie. Ce collègue faisait amende honorable et retirait ses réticences en janvier 2021, dans la gueule de bois qui a suivi la prise du Capitole à Washington DC et a admis que ce livre était prémonitoire de ce qui pouvait arriver quand on n’était pas vigilant sur les 20 points mentionnés. La preuve en était faite de façon dramatique mais réelle avec l’assaut du Capitole. Et maintenant avec la guerre de la Russie sur l’Ukraine. Qui le rend encore plus important à lire de toute urgence. Heureusement il  a été traduit en français (j’espère aussi dans d’autres langues) et on le trouve facilement en France.

De la tyrannie – T.Snyder édition française

Journée internationale des droits des femmes

Je voulais écrire un article pour cette fameuse journée internationale des droits de femmes hier quand je me suis heurtée à une première surprise en faisant une recherche rapide. Pour moi, le nom « officiel » de cette journée du 8 mars (et ces journées à la noix, de ceci ou de cela, leur bien fondé ou leur but inavoué de « bonne conscience généralisée » sont un autre sujet, j’y reviendrai un jour) donc le nom officiel pour moi c’était « journée internationale des droits des femmes » et pas « journée des femmes » ou pire « journée de la femme ». Ça fait très « le mois du blanc », « les 3 J »,  grandes soldes , comme esprit… pas uniquement comme esprit d’ailleurs puisque ça a été récupéré par la communication et la publicité du grand capitalisme radical et carnassier (pléonasme) comme prétexte pour vendre encore plus. Depuis quelques jours en prévision de « la journée de la femme » (sarcasme), j’ai reçu des tonnes de pubs où l’on collait une systématiquement une femme avec les produits habituellement proposés et vendus. Et des tonnes de « communications », entendez travail de relations publiques, des grandes marques et des moins grandes avec comme titre « Happy Women’s Day ! » : c’est à vomir…

À force de recevoir tous ces e-mails et de rager à chaque fois que j’y voyais mentionné « journée des femmes » ou « journée internationale des femmes », en me disant que vraiment tous faisaient la même erreur, cela faisait vraiment beaucoup, j’ai voulu vérifier. Et là, stupéfaction : j’ai trouvé que l’ONU même a changé subrepticement le nom du 8 mars en « International Women’s Day » au lieu de « International Women’s Rights Day » ! Pour plaire à qui ? Sans doute à tous ces régimes d’oppression où les femmes sont rabaissées à moins que rien, résumées à des pondeuses et esclaves domestiques des mâles, les seuls qui comptent évidemment. Il y en a beaucoup de ces pays, c’est même la majorité des pays dans le monde.

Ne restent apparemment que la France et le Canada (le Québec plus précisément, hourra pour eux ! ) à avoir gardé l’appellation « journée internationale des droits des femmes »… Je viens d’aller voir sur le site du gouvernement français et c’est bien toujours l’appellation officielle en 2022. Pourvu que ça dure…

Mais ce n’est plus le nom officiel dans le monde donc…

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde », disait Camus dans La peste. Nous y sommes.

mars 2022 site du gouvernement français
mars 2022 site du gouvernement français

mars 2020 site du gouvernement français

Le prix de l’essence — trace

J’avais parlé du prix de l’essence pendant et juste après les confinements stricts du printemps 2020, lorsque  personne ne voulait plus de pétrole puisque les gens ne roulaient plus et ne voyageaient plus pendant la première partie de la pandémie (article juillet 2020 lire ici :  https://michusa.wordpress.com/2020/07/12/le-prix-de-lessence/  ).

Aujourd’hui en raison de la guerre la situation est tout autre et le prix du pétrole a pris la direction opposée à grande vitesse. Ce qui a eu pour conséquence une augmentation du prix de l’essence à la pompe  — qui était déjà très chère en raison de la pandémie ou plutôt de la durée de cette pandémie dans l’après-confinement : les prix à la pompe étaient au-dessus de 3 $ depuis bien des semaines voire des mois. Récemment l’essence à la pompe était montée à 3.49 $ puis 3.59 $ puis 3.79$, puis était redescendue vers 3.49 $ ou 3.59 $ cela dépendait des jours et des semaines. Ça, c’était avant la guerre donc.

J’ai fait un plein le 28 janvier, avant la tempête de neige, à 3.25 $ (sur la route 22 où l’essence est moins chère, alors qu’à « ma station » (celle au bout de ma rue) elle devait être à 3.39 $ au même moment).

J’ai encore fait le plein le 24 février (1er jour de la guerre ) parce qu’on avait annoncé de la neige et une tempête de pluie verglaçante pour le soir et le lendemain, cette fois dans la ville voisine de Gillette (où c’est un poil plus cher que sur la route 22, mais moins cher de 5 ou 10 cents qu’à ma station), à $3.59 environ — il y a 12 jours donc.

Je suis allée chercher mon fils à la gare samedi 5 mars en milieu d’après-midi (et en passant devant « ma station » (la station au bout de ma rue) je jette toujours un coup d’œil sur les prix), c’était encore 3.69 $ (et cette station est toujours un peu plus chère que les 2 autres où je suis allée le 28 janvier et le 24 février).

Et aujourd’hui en allant à la ville voisine faire une course, j’ai vu le prix en passant devant ma station et aussi en revenant par l’autre ville voisine, où les prix sont identiques à ceux de la station de ma rue : 4.49 $ !

À l’aller il m’a fallu regarder une seconde fois pour vérifier que j’avais bien vu, qu’il y avait bien un 4 et non un 3 avant les cents !

Sur le chemin du retour, comme j’étais arrêtée à un feu j’ai pu prendre rapidement une photo avec mon téléphone, ce que je n’avais pas pu faire à l’aller en passant devant la station de ma rue :

Prix de l’essence 7 mars 2022

L’essence à la pompe a pris presque 1 $ en moins d’une semaine ! Et ce prix de 4.49$ c’est du jamais vu depuis 20 ans que je vis dans le New Jersey et du jamais vu tout court d’ailleurs. Quand je suis arrivée il y a 20 ans, même si l’essence était déjà très chère en Europe, ce n’était pas le cas aux USA en 2002 : le prix se situait entre 1.29 $ et 1.49 $ comme sur la photo de ce Texaco en 2002. 

New Jersey, USA 4 juillet 2002 : le prix de l’essence ! (de $1.47 à $1.68 le gallon)

Même après la crise de 2008 le prix à la pompe s’est arrêté juste avant 4 $ et n’a pas dépassé les 4 $ (dans le New Jersey pour comparer ce qui est comparable, les autres états n’ayant pas les mêmes taxes sur l’essence). Même après l’ouragan Sandy en octobre/novembre 2012 elle s’est arrêtée 3.99 $ lorsque l’essence était rationnée pour cause de routes barrées et d’impossibilité ou presque de livraisons des stations. Mais ça n’avait duré que 2 ou 3 semaines, le temps de rouvrir les routes, c’était temporaire, lié à la situation de catastrophe météorologique. Et depuis, ces dernières années, elle oscillait entre 2.60 $ au moins cher et 3.50 dollars, notamment des derniers mois . Ce sont les prix à la pompe, taxes comprises dans le New Jersey.

La station Getty – photo prise en août 2002 peu après notre arrivée

Pompe de la station Delta de Berkeley Heights – photo prise le 20 mars 2018 entre 2 tempêtes de neige

Mais 4.50 $ c’est du jamais vu et ce n’est sans doute pas près de s’arrêter.

En espérant que les états alliés vont monter au créneau et figer le prix du pétrole brut et je ne parle pas que pour les consommateurs à la pompe : car plus le prix du baril de pétrole augmente, plus cela augmente le trésor de guerre du dictateur assassin, non seulement le trésor mais aussi ses liquidités puisque la Russie tire presque intégralement sa richesse et ses ressources financières du pétrole et gaz. Qui servent donc en premier lieu à financer la guerre.

#StandWithUkraine

En espérant aussi que des capitalistes carnassiers voyous ne vont pas vouloir en profiter encore plus (quand on sera tous radioactifs, ils en feront quoi de leur pognon ? ) et vouloir empêcher qu’on fige le cours 

C’est tout à fait possible de figer ces cours de matières premières : tous ces cours ne sont que des mythes et des fantaisies, des fictions que l’on actionne selon les objectifs d’un tel ou de telle puissance ou nation.

PS : Ce sont les prix au gallon puisqu’aux États-Unis nous utilisons toujours les unités moyenâgeuses (ou Freedom units comme on peut les appeler avec sarcasme, le F de Fahrenheit pour les températures étant moqué par le mot de Freedom). Le gallon fait 3.8 litres environ (3.785 plus exactement).

#standwithukraine — lever du drapeau ukrainien sur la mairie de ma ville

#StandWithUkraine – Berkeley Heights NJ

Mercredi 2 mars, comme je l’avais annoncé précédemment, ma petite ville du New Jersey Central a organisé une manifestation / rassemblement de soutien à l’Ukraine avec lever du drapeau ukrainien. Lors de ce lever du drapeau, notre maire et le conseil municipal (et au nom des gens présents, résidents, habitants des villes voisines et personnes travaillant ici) ont fermement condamné l’attaque. 

Cela peut paraître dérisoire mais cela ne l’est pas, c’est notre pierre à l’édifice, notre part du colibri. Partager et montrer que nous ne sommes pas d’accord, cela s’appelle l’opinion publique et là elle se montre sous son meilleur jour, d’autant que nous pouvons le faire sans risque pour notre liberté ni notre vie, ce qui n’est pas le cas partout. Alors, faisons-le, manifestons notre soutien, c’est bien le moins que nous puissions faire. Le dictateur ne peut pas nous faire taire tous partout dans le monde. Le dictateur, ses sbires, autocrates et autres oligarques — des purs gangsters et voyous si on osait enfin les appeler par leurs noms — comptent sur notre silence et notre indifférence. Le silence ferait de nous des complices. Les dictatures profitent toujours de ce que l’on regarde ailleurs.

« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et lassent faire. » Albert Einstein

J’ai filmé toute la manifestation de soutien et vite monté un petit film que j’ai publié sur ma chaine YouTube. Faites passer, plus on partage et on montre notre désaccord, plus on fait monter la pression.

L’œuvre d’art montrée à la fin est l’œuvre d’une artiste d’origine ukrainienne basée dans le New Jersey et à New York City, on peut aller sur son site et télécharger cette œuvre (en JPEG) que l’on peut ensuite poster sur ses réseaux sociaux en citant son nom @olgamuzician (sur IG) ou imprimer et brandir lors des manifestations. Cette œuvre peut être utilisée gratuitement et libre de droits dans le contexte du soutien à l’Ukraine et des manifestations. Si vous l’utilisez, prenez une photo et envoyez-lui cela lui indiquera jusqu’où son œuvre est allée dans le monde.

https://olgamuzician.com/downloads

 👍 thank you #berkeleyheightsnj #standwithukraine

Sting — Russians

Chanson écrite en 1985 par Sting en et toujours d’actualité. Une fois n’est pas coutume, je publie quelque chose qui n’est pas de moi et me contente de mettre ce lien vers la vidéo de cette chanson ainsi que la traduction des paroles en français (trouvée sur Internet pour aller plus vite).

traduction trouvée sur Internet:

En Europe et en Amérique, un sentiment d’hystérie croît

Prêt à répondre à toutes les menaces

Dans les discours rhétorique des Soviets

M. Krouchtev a dit nous vous enterrerons

Je ne souscris pas à ce point de vue

Ce serait une chose tellement idiote à faire

Si les russes aiment également leurs enfants

Comment puis-je sauver mon petit garçon du jouet meurtrier d’Oppenheimer

Il n’y a pas de monopole du bon sens

De part et d’autre de la frontière politique

Nous partageons la même biologie

Malgré l’idéologie

Croyez-moi quand je dis

J’espère que les russes aiment également leur enfants

Il n’y a pas de précédent historique

Permettant de placer les mots justes dans un discours présidentiel

Il n’y a pas de guerre victorieuse

Un mensonge auquel nous ne croyons plus

M. Reagan dit qu’il nous protégera

Je ne souscris pas à ce point de vue

Croyez-moi quand je dis

J’espère que les russes aiment également leur enfants

Nous partageons la même biologie

Malgré l’idéologie,

Ce qui peut nous sauver, moi, et toi

C’est si les russes aiment également leur enfants

Source : 

https://lyricstranslate.com/en/russians-les-russes.html-1

Promenade dans la réserve naturelle du Grand Marécage de Morristown, New Jersey 

Un article que je pensais publier ce week-end passé mais il y avait plus important avec l’actualité terrible de la guerre en Ukraine.

La semaine dernière j’ai donc mis en ligne une nouvelle vidéo sur ma chaine You Tube, Positive Attitude by Michusa, comme je le fais tous les vendredis avec une longue promenade dans le Grand Marécage (the Great Swamp) :

J’ai hésité avant de publier cette vidéo futile de moi en train de marcher et de faire des sons croustillants dans la neige, à cause de la situation dramatique qui se déroule en ce moment même en Europe. Après réflexion et en regardant une vidéo d’un YouTuber photographe sur sa chaine de techniques photographiques où il avait les mêmes réticences et hésitations, j’ai décidé de publier néanmoins ma vidéo hebdomadaire, pour donner un peu de répit ce qui est le but premier de ma chaine : nous avons tous besoin d’un peu de répit et d’évasion de temps en temps. Cela ne veut pas dire que j’ignore ni que nous ignorons ce qui se passe dans le monde. Et nous avons besoin d’espérer la venue de jours meilleurs, je souhaite que ma vidéo apporte un peu d’espoir, comment pourrait et devrait être la vie — simple: marcher dans la neige quand on le souhaite pour prendre des photos et faire des sons croustillants.

Il y a une quinzaine de jours nous avons eu un saupoudrage de neige ainsi qu’une vague de froid dans le New Jersey Central donc j’ai décidé d’aller faire une grande promenade pour profiter de la beauté des paysages recouverts de neige dans les parcs locaux . J’ai décidé d’aller dans la bien nommée « Wilderness Area » la zone sauvage du Great Swamp, le Grand Marécage voisin. J’ai fini par marcher 4 heures et faire 11 kilomètres, car les chemins étaient difficiles à suivre dans ce paysage de marécage sans point de repère distinctif où tout se ressemble. Heureusement qu’il y avait les traces de pas dans la neige pour aider à suivre les pistes. Cela a fait un bon exercice physique — plus important que prévu à vrai dire et j’ai filmé beaucoup de minutes de vidéo, ce qui se traduit par une vidéo plus longue cette semaine. J’espère que vous apprécierez la vidéo, aimez, partagez et commentez, partageons la « positive attitude » — on en a encore plus besoin cette semaine.

Le plat réconfortant que j’ai fait le soir après la randonnée, est un plat appelé « orzo végan au four », recette de Sheree de l’excellent blog View From the Back, lien vers la recette ici : https://viewfromtheback.com/2020/09/19/the-musette-vegan-baked-orzo/  Suivez son blog, non seulement des bonnes recettes mais aussi des articles amusants et instructifs sur des sujets variés de voyage, vélo, tourisme, des photos, des produits français de qualité ou gourmets, etc.

Publié sur ma chaine YouTube, Positive Attitude renommée Positive Attitude by Michusa pour pouvoir la trouver facilement en faisant une recherche dans YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCqrtcssyx7-KBe119AUEEpw/videos

#standwithukraine

#standwithukraine

La petite ville du New Jersey Central où j’habite, Berkeley Heights, soutient l’Ukraine. Demain après-midi mercredi 2 mars 2022, nous serons aux couleurs de l’Ukraine : à 17 heures il va y avoir un lever de drapeau ukrainien sur le bâtiment de notre mairie. Tous les habitants et les gens qui travaillent au centre-ville sont invités à y assister et participer. Nous avons prévu d’y descendre avec mon fils avec un petit drapeau ukrainien que j’ai trouvé sur Internet et imprimé, que nous collerons sur notre anorak.

My town is raising Ukrainian flag on town hall tomorrow. 👍 thank you #berkeleyheightsnj #standwithukraine

#standwithukraine