Archives mensuelles : juin 2015

Poème – si la reine d’Angleterre

si la reine d’Angleterre

si la reine d’Angleterre

venait chez moi

— par quel hasard ennuyeux —

— plus pour moi

que pour elle —

après tout c’est son métier

que de s’ennuyer

elle est même payée pour ça

si la reine d’Angleterre

venait chez moi

peu en importent le hasard

et les circonstances

elle devrait

enlever ses chaussures

en entrant

comme tout le monde

petit ou grand

riche ou pauvre

célèbre ou mécréant

homme ou femme

et rester en chaussettes

tant pis si elles sont trouées

si la reine d’Angleterre

ou tout autre grand de ce monde

— pas plus grand que vous et moi

en fait —

fait de chair et de sang

de poussière et de boue

sous leurs souliers

en tout cas

si la reine d’Angleterre

ou tout autre grand de ce monde

venait chez moi

ils devraient

enlever leurs chaussures

en entrant

et rester en chaussettes

je n’aurai aucune retenue

à le leur demander

poliment mais

fermement

comme je le fais

avec tout un chacun qui se présente

désirable ou

indésirable

c’est moi qui gouverne

et qui décide

chez moi

puisque je fais le

ménage

— 24 février 2008

Poème – frénésie de ménage

frénésie de ménage

une frénésie de ménage

une frénésie de nettoyage

ma maison

pièce par pièce

recoin après recoin

repeindre et faire propre,

un changement d’odeur

un changement d’humeur.

une frénésie de ménage

une frénésie de nettoyage

ma vie

jour après jour

relation par relation

retendre et faire du tri,

un changement de vent

un changement d’amants.

une frénésie de ménage

un amoncellement d’accessoires

balais plumeaux désinfectants,

fascinant.

une frénésie de nettoyage

un déchaînement d’énergie

à traquer exterminer les rats,

la vermine —

faire place nette.

— 4 septembre 2007