Archives mensuelles : janvier 2017

Continuer

à lire les livres d’Elizabeth von Arnim, les haïku de Basho, à faire des photos de mon arrière-jardin, les feuilles mortes les herbes folles et les arbres nus, peut-être me mettre enfin à filmer.

Entre le temps passé à l’école, mes cours de tai-chi, etc.

Et surtout… continuer le manuscrit.

Helena

(Hiver 2017 — suite)

Évidemment j’ai parlé trop vite, les prévisions météo étaient aussi trop optimistes.

C’est arrivé après un saupoudrage la nuit de jeudi à vendredi, attendu et arrivé comme attendu, un simple saupoudrage. Les saupoudrages ça ne compte pas, je pouvais encore dire « il ne neige pas ». De fait il n’a pas vraiment neigé pas puisque ces 2 ou 3 centimètres ont fondu dans la journée même.

On nous avait annoncé un saupoudrage du même genre pour la nuit de vendredi à samedi. Même pas peur, si c’est la même chose au mieux ça fondra dans la foulée, au pire (les températures doivent chuter drastiquement) ça restera mais 2 ou 3 centimètres ce n’est rien, même pas mal.

Tout d’abord la chute de neige a été décalée vers la matinée, puis la journée. En vrai il a commencé à neiger après 9 heures samedi matin et il a neigé toute la journée donc ça ne pouvait pas rester 2 ou 3 centimètres à ce rythme-là. En vrai il a neigé entre 10 et 15 centimètres, 20 centimètres selon les endroits; dans le New Jersey Central alors que la tempête devait passer au sud, 50 ou 60 kilomètres au sud cette fois et plus à l’est tout à la fois, sur le bord de mer seulement. Au centre nous devions être saufs — cette fois nous devions nous situer trop au nord pour être touchés contrairement aux autres tempêtes où nous étions trop au sud pour être dans la trajectoire. Bref un milieu bien commode cette année.

Pensais-je au vu des prévisions. Mais les prévisions météo étaient fausses, pas vraiment fausses, trop optimistes pour le centre du New Jersey plutôt — certaines fois à 20 ou 30 kilomètres près on peut être sur le chemin de passage d’une tempête ou pas. Comme pour les sept tempêtes précédentes nous étions en limite, cette fois nous avons été dans la trace d’Helena, dans sa frange du moins.

Les températures ont plongé et continueront de plonger jusqu’à lundi soir avec des minimales vers-13/-14 degrés Celsius, -6/-7 au plus chaud, et remonteront à partir de mardi dans la journée (une autre chute de neige ? ) pour culminer à +13/+14 degrés Celsius mercredi et jeudi…

Samedi en début d’après-midi je suis sortie en vitesse et en Ullfrotté * me rendre compte des dégâts, ramasser le courrier et prendre quelques photos.

Cette fois-ci nous avons été balayés par les franges de la tempête Helena, nous n’y avons pas échappé  — c’est la huitième de la saison, la première pour nous, il ne faut pas trop se plaindre.

La suivante (Iras) est sur les rails, on verra bien si nous y échappons.

* pour faire un zeugma, clin d’œil à l’émission Le masque et la plume sur France Inter

 

7 janvier

Helena 7 janvier 2017

7 janvier

Helena 7 janvier 2017

7 janvier

Helena 7 janvier 2017

7 janvier

Helena 7 janvier 2017

7 janvier

Helena 7 janvier 2017

7 janvier

Helena 7 janvier 2017

Hiver 2017

Au moins il ne neige pas. Les tempêtes se déroulent les unes après les autres depuis un mois, on en est à la lettre H donc à la huitième mais elles passent toutes au nord du New Jersey, peut-être à 50 ou 100 kilomètres maximum au nord et nous sommes laissés au pire avec des trombes de pluie, au mieux avec des pointes de froid aussi soudaines que brèves qui alternent avec des redoux tout aussitôt, un écart de température d’une amplitude de 20 à 25 degrés en quelques jours, dans un sens puis dans l’autre. En général le cycle froid/redoux dure 5 à 7 jours et ça recommence, une sorte d’effet retard ou parallèle des tempêtes à prénoms qui nous frôlent.

Nouveau calendrier

janvier-2017

Finalement ce n’est que de ça qu’il s’agit, un changement de calendrier. Reprenons : il ne s’agit que du changement du calendrier au mur de ma cuisine et rien d’autre. Les chiffres ne veulent bien dire que ce que l’on veut leur faire dire. Puisqu’il est temps et que ça se résume à ça, j’ai effectivement changé le calendrier de ma cuisine, celui de l’ordinateur ne se change pas il continue de se dérouler inlassablement.

Le chiffre est nouveau, pas une nouveauté en soi ce n’est que le suivant dans la suite mathématique, le calendrier papier est nouveau aussi, des pages vierges et propres, le reste ne change guère on continue simplement d’avancer, quelques rides de plus au visage — qui ne sont pas apparues du jour au lendemain le soir du réveillon du 31 bien évidemment. Le monde continue de cahoter, moi aussi, mes projets c’est continuer comme disait la chanson, continuer quoi je n’en sais trop rien.