Archives du mot-clé Vote

Jour de vote en Amérique

Bureau de vote

Aujourd’hui 8 juin était un jour de vote, du moins dans le New Jersey. Rien d’excitant cependant, c’étaient des élections primaires où l’on choisit le candidat pour la future élection (en novembre) au sein de « son «  parti.

sample ballot (papier électoral)
papier électoral

Il y a une quinzaine de jours chacun d’entre nous a reçu par la poste un courrier à son nom et son numéro d’inscription sur les listes électorales —  un document qui une fois ouvert et déplié est de la taille d’une carte routière sans exagérer (voir photo) : il s’agit du « sample ballot », le papier électoral officiel qui récapitule tous les candidats se présentant dans un immense tableau façon Excel (et de la même convivialité / facilité à comprendre qu’un tableau Excel — sarcasme. Et encore je suis une grande utilisatrice de ces tableaux, dans le passé du temps où je travaillais dans la gestion de projets informatiques et toujours maintenant pour mes projets personnels. Mais celui-ci c’est une autre histoire ! À peu près incompréhensible. En plus on nous avertit de bien nous familiariser avec ce « sample ballot «  parce qu’en plus cette année il y a de nouvelles machines pour voter que personne n’a jamais utilisées auparavant (les Américains et l’obsession de la technologie alors qu’un simple bout de papier et une enveloppe pourraient faire l’affaire). Mon ami Richard qui est volontaire aux bureaux de vote depuis des années m’a dit qu’il avait eu une formation spéciale cette fois-ci et qu’il n’avait pas tout compris, qu’il allait regarder plusieurs fois la vidéo récapitulative qu’on leur avait envoyée après la formation pour être fin prêt pour le jour J — le 8 juin.

Cela ne m’a pas rassurée. 

En fait ce sont des élections primaires auxquelles sont conviés tous les citoyens inscrits sur les listes électorales mais avec une seule restriction : on ne peut voter que pour les candidats de son parti. Au cas où il y en a plusieurs on départage ainsi celui qui sera nommé candidat pour l’élection elle-même. Comme quand en 2008 il avait fallu départager Barak Obama et Hilary Clinton lors des primaires démocrates.

Je ne savais pas que ces primaires étaient organisées nationalement ou au niveau de l’état quand ce sont des élections étatiques et non fédérales (de toute façon chaque état est en charge des processus électoraux même fédéraux et a ses propres lois électorales). Je pensais que c’était lors des rassemblements et meetings politiques des partis que l’on votait pour les primaires pour départager les candidats. Que nenni ! cela nous revient à tous de le faire. Sauf que selon la loi on ne peut voter qu’une seule fois : pour les primaires de son parti et pas de tous les partis (il n’y en a que 2 en général donc ça irait vite). Donc avant de voter on déclare à haute voix et en public à l’assesseur pour quel parti on veut faire l’élection puisqu’on ne peut la faire que pour un seul parti. Cela revient à déclarer pour qui l’on vote à mon avis. Au temps pour la confidentialité (apparemment pour les élections non primaires ce n’est pas le cas. J’espère ! ) Et normalement on vote pour le parti pour lequel on s’est inscrit lors de son inscription sur les listes électorales. Heureusement pour nous dans le New Jersey nous n’avons pas été obligés de nous enregistrer pour un parti : on pouvait s’inscrire sur les listes sans marquer de parti, ce n’était pas un champ obligatoire ouf ! Sinon après est-on coincé dans un parti ? Je n’en sais rien. Ou faut-il refaire son inscription si l’on change d’orientation politique ? Et si l’on veut voter pour les (rares) indépendants ? Donc nous nous sommes inscrits sans parti. La dame ce matin au bureau de vote a demandé à ma fille qui passait juste avant moi pour quel parti elle voulait voter, ou plus exactement pour quel parti elle voulait faire les primaires. (Si nous avions été enregistrés avec un parti sur la liste électorale, aurait-elle demandé ou est-ce que ca aurait été automatique ? Il aurait de toute façon fallu qu’elle le dise à haute voix à l’autre assesseur qui règle la machine, voir ci-dessous.)

Du coup d’ailleurs elle a enchainé avec le même parti pour moi sans me demander, je ne l’ai réalisé que bien plus tard dans la journée. Bon avec un choix d’un sur deux peu de chance de faire des erreurs d’estimation, surtout que nous venions voter ensemble ma fille et moi. Ce dame (l’assesseur) m’a surtout entretenue de Tours (la ville de Tours en France) où elle avait été pour le mariage d’un cousin il y a quelques années et qu’elle avait adorée — « such a beautiful country » , et les châteaux etc. Forcément avec mon accent et surtout notre nom c’est facile de voir que nous sommes Français, d’ailleurs on ne nous a pas demandé notre pièce d’identité, je l’ai vaguement agitée mais la dame a dit « c’est bon » — nous sommes dans une petite ville, on doit être connus comme « les Français » — nous ne sommes pas les seuls mais il n’y en a pas beaucoup non plus. J’avais aussi apporté le papier carte routière arrivé par la poste et le reçu officiel d’inscription sur les listes électorales, qui je croyais faisait figure de carte d’électeur mais apparemment nous n’avions pas besoin de tout ça : on est inscrit et notre nom suffit (le papier d’identité doit être demandé dans le cas d’une plus grande ville où les gens ne se connaissent pas, je suppose).

Donc ma fille a dit pour quel parti elle voulait voter et une autre personne, un autre assesseur (le mari de la dame apparemment) a réglé la machine pour qu’elle ne nous présente que les candidats du parti choisi (pour la plupart des postes à pourvoir il n’y en avait qu’un donc c’était facile).

Je me demande si certains votent pour le parti concurrent pour faire tomber un candidat indésirable ou un concurrent potentiellement dangereux pour leur parti de coeur, donc sans voter au sein de leur parti. Cela doit être possible. Pour une Française cartésienne tout cela semble très étrange. 

En tout état de cause nous avons voté. Notre bureau de vote était mentionné sur la carte routière, imprimée sur papier recyclé, est-il dit, sans doute pour nous rassurer qu’il n’y a pas de gaspillage parce que non seulement c’est beaucoup de papier mais en plus c’est un « sample ballot », un exemple de bulletin qui liste tous les candidats mais qu’on ne peut pas utiliser du tout pour voter — encore moins maintenant avec les nouvelles machines où tout est électronique. On a coché les gens qu’on voulait sur un écran tactile et non pas coché une case sur un document papier, à remplir intégralement au stylo noir comme c’était le cas auparavant. De toute façon les « sample ballots » n’ont pas d’endroit où cocher.

Tout était électronique — heureusement que nous sommes vaccinés parce que toucher cet écran tactile que tout le monde a touché… quoiqu’il n’y avait personne ce matin, peu de gens votent aux États-Unis, encore moins pour des élections non essentielles.

Pour nous aujourd’hui dans le New Jersey, c’étaient les primaires pour le gouverneur de l’état, le sénateur de l’état (pas le sénateur fédéral appelé US senator) et quelques autres officiels du gouvernement de l’état, du gouvernement de notre comté et aussi 2 conseillers pour notre conseil municipal. 

La plupart de temps pour le parti que nous avons choisi il n’y avait qu’un nom donc c’était simple, pas trop de choix… sauf si on veut « write in » c’est-à-dire mettre un nom de notre choix «  à la main » en l’occurrence en tapant sur clavier tactile puisque tout était électronique. Mais il n’y a pas si longtemps on écrivait le nom du candidat de son choix au stylo. Ça j’avoue que je n’ai toujours pas compris : on peut mettre n’importe quel nom apparemment, mon nom ou celui de ma fille ou un nom au hasard pris dans l’annuaire ? Peu de chance que ce « write in » soit sélectionné dans ce cas ! Si c’est quelqu’un qui ne se présente pas qui est sélectionné ? Bonjour les emmerdements si tout d’un coup on apprend qu’on est le candidat retenu alors qu’on ne s’était jamais présenté ! Je n’ai toujours pas compris comment ça fonctionne ce « write in » parce que si c’était quelqu’un qui se présentait effectivement, il serait dans les choix officiels me semble-t-il. Et si l’on s’en remet au hasard des nominations à la volée peu de chances d’être sélectionné à moins d’habiter dans une petite ville de quelques centaines d’habitants ou moins. On dirait que c’est un reste des votes de l’époque où il y avait 4 pelés et 2 tondus dans une petite communauté et où effectivement on marquait à la main son candidat . Cela donne cette impression. (En plus vu le taux d’illettrisme de l’époque, cela devait finir en « mets une croix » — ironie).

Il faudra quand même que je me renseigne sur ce procédé de « write In », c’est resté très mystérieux pour moi. Ma fille n’en savait pas plus.

Donc ce matin nous avons voté, à la caserne des pompiers comme indiqué sur notre carte routière / « sample ballot » — ce qui m’arrangeait parce que je ne me voyais pas voter dans une des écoles au milieu de tout un tas d’élèves non vaccinés qui galopent partout (les bureaux de vote sont dans les écoles primaires et le collège à ce que j’ai vu les années précédentes, je n’ai jamais vu de bureau de vote fonctionner au lycée de notre ville mais peut-être je n’ai pas fait bien attention. Par contre je sais que pour les écoles primaires et le collège c’est le cas, je les ai vus plusieurs fois de mes propres yeux). Oui l’autre particularité c’est qu’on ne vote pas un dimanche ni un jour férié mais toujours un jour de semaine, un mardi à chaque fois j’ai l’impression, je veux dire même en dehors de l’élection présidentielle qui elle est toujours le mardi qui suit le premier lundi de novembre.

Cela fait partie des curiosités administratives locales (américaines), encore d’autres après le passeport qui se fait à la poste et les photos d’identité qui se font à la pharmacie, lire ici : https://michusa.wordpress.com/2021/05/08/quelques-curiosites-administratives-americaines/

En tout état de cause on nous a offert un magnifique autocollant « j’ai voté ».  

Autocollant « j’ai voté »