Archives du mot-clé Cannes

Allées et venues

Allées et venues

Allées et venues

Petites allées et venues autour de Golfe-Juan, mon camp de base, essentiellement à Cannes en utilisant l’excellent et peu onéreux système de bus régional — encore qu’il a augmenté à 1 euro 50 il y a un an ou deux, auparavant bus régionaux et bus communaux étaient tous à un euro. Les bus de la communauté de communes d’Antibes / Vallauris sont restés à un euro, pas ceux de la région. Cela reste peu cher néanmoins.

Cannes 24 août

Défilé pour l’anniversaire de la libération de Cannes, le 24 août 1944, auquel j’ai assisté par le plus grand des hasards alors que j’étais en train de faire des courses à Cannes justement ce 24 août après-midi. Défilé bon enfant et familial auquel tout un chacun pouvait assister sans avoir ni à réserver sa place ni à aller dans un lieu spécial. Le défilé a eu lieu en pleine ville en public, à l’ancienne et j’ai pu y assister de façon tout à fait impromptue. Rafraîchissant en quelque sorte, de plus avec un bon état d’esprit des participants et des spectateurs. Tous les passants de cette rue d’Antibes bondée en un après-midi de semaine et d’été étaient contents d’assister à cette petite commémoration.

Ladurée – trace

J’ai perdu Ladurée Paris, ma cantine mon lieu de rendez-vous favori. En remplacement j’ai trouvé longtemps après, Ladurée Cannes et Ladurée New York. Ce n’est pas pareil, ce n’est pas aussi bien — ce n’est pas l’original. Ni à Cannes ni à New York on ne peut s’ assoir. On peut s’y donner rendez-vous bien entendu mais pas pour y rester prendre un thé (mélange Ladurée évidemment) et un gâteau — un macaron ou un canelé au hasard…

Ce n’est pas la même chose mais c’est toujours mieux que rien.
Et puis la même chose ce serait de t’y donner rendez-vous, le seul endroit à Paris où nous ne nous soyons jamais donné rendez-vous — nous n’y sommes jamais allées ensemble, oubli ou concours de circonstances. Je comptais bien pallier cet oubli majeur… tu ne m’en as pas laissé le temps.

Notre cantine c’était le Paradis du Fruit.
Et le Spicy.
De triste mémoire, notre dernier repas ensemble, notre dernier rendez-vous — je ne le savais pas encore, notre dernière soirée, notre dernier tout.