Archives du mot-clé automobile

Je roule pour vous

Lors de ma journée presque normale du 15 juillet — presque normale sur le plan « sanitaire » s’entend, lire ici [ https://michusa.wordpress.com/2021/07/24/une-journee-presque-normale/  ] —  j’ai en fait passé la journée à rouler pour vider le réservoir de la petite Honda Civic des enfants (en lire ici la raison : rappel sur la pompe à essence : https://michusa.wordpress.com/2021/06/13/les-rappels-sur-les-voitures/  ).

Le réservoir était plein à plus de 2/3 le mercredi après-midi pour un rendez-vous chez le concessionnaire le vendredi matin 8 heures. Rendez-vous pour lequel il était requis d’avoir un réservoir quasiment vide (aiguille dans le rouge ! ) sinon la réparation ne pourrait pas se faire (instructions expresses du concessionnaire ). Un comble pour un atelier de mécanique qui pourrait vider ledit réservoir, mettre de côté l’essence dans un bidon et refaire le plein avec ladite essence une fois la réparation faite. Mais non ! Pour une raison que j’ignore il fallait leur apporter la voiture avec le réservoir presque vide sinon rien. Comme s’ils ne pouvaient pas le vider eux. Mon père qui en était étonné en a parlé avec son petit mécanicien (pas concessionnaire) qui a confirmé que le garage pouvait vider, récupérer l’essence puis la remettre après. Il en était stupéfait que ce ne soit pas fait pour cette réparation : c’est ce qu’il aurait fait lui et tout mécanicien qui se respecte. Raison que j’ignore mais fainéantise ou historie de gros sous (petits sous : on rentabilise sans doute à outrance et on ne veut pas payer quelqu’un 10 minutes de plus pour faire cette opération).

En attendant, le jeudi j’ai roulé pour « rien » toute la journée. Heureusement nous en avons profité pour passer une journée presque normale avec mon amie Helen, l’occasion a fait le larron, cela a compensé ce gaspillage éhonté d’essence et la pollution inutile qui allait avec. Vider un réservoir au 2/3 plein sur une voiture qui ne consomme pas grand-chose c’était une gageure . 

Je précise aussi qu’avec les voitures modernes on ne peut pas siphonner ledit réservoir par l’extérieur (par la trappe pour faire le plein) bien entendu : il y a un dispositif anti-reflux et forcer un tuyau même très fin risquerait d’endommager le dispositif qui plus est. J’ai enquêté sur Internet évidemment sur ce sujet. Le seul moyen aurait été pour moi d’accéder au réservoir sous le siège arrière et de le démonter pour accéder au drain, bref de faire ce que le garage aurait dû faire. Dans ce cas si j’avais les connaissances pour me lancer dans ce genre d’opération, je pouvais changer moi-même la pompe à essence. Tant qu’à faire. 

J’ai essayé de la vider en laissant tourner le moteur en restant sur place mais ça ne consomme presque rien : après l’avoir laissée tourner 1 heure avec l’air conditionné à fond j’avais consommé seulement 9 miles et il me restait 244 miles. L’aiguille de la jauge n’avait pas bougé. En regardant sur Internet il était dit que même si je laissais tourner 24 heures comme ça, il me resterait encore la moitié du réservoir. Le soir ma fille a roulé pendant 1 heure ou 2 et fait une 60taine miles mais ça ne suffisait pas. Le soir vers 22 heures il restait encore 180 miles d’autonomie. On en était au 1/2 réservoir et il fallait que je roule environ 150 miles (soit plus de 220 km) et laisse environ 30 miles (45 km) pour pouvoir aller jusqu’au concessionnaire le surlendemain.

En fait mon fils devait aller à la plage cette semaine-là mais c’était orageux donc il n’y est pas allé, c’est comme ça que nous nous sommes retrouvés à 24 h avant le rendez-vous à avoir à vider.

Donc le lendemain j’avais prévu aussi d’enlever le mode éco (ce que ma fille avait déjà fait) et de mettre l’air conditionné à fond pour consommer plus. C’est le point fort de cette voiture : elle ne consomme presque rien (en terme américain) donc cela prend longtemps pour vider le réservoir. Si en plus on met le mode « éco » (nous roulons toujours en mode éco d’ordinaire) c’est encore plus long.

Donc j’ai gaspillé de l’essence très chère, à presque 3.5 dollars le gallon, pour rien, alors qu’ils pouvaient très bien vidanger le réservoir une fois qu’ils y auraient accédé, avant de s’occuper de la pompe puis remettre l’essence. La chasse au gaspillage ne fait pas partie des principes américains, il n’y a absolument aucun réflexe en ce sens ici contrairement aux Européens qui ont vécu la crise pétrolière des années 70 (comme moi dans ma jeunesse: ça plus la guerre que mes parents et grands-parents avaient eux vécue ce qui fait que j’ai été élevée dans l’esprit « on ne gâche rien » ce qui devrait être la devise de notre époque aussi et de toutes les époques d’ailleurs, ce qui a été le cas pendant 10,000 ans, à l’exception des 50 dernières années, dans certains pays seulement) .

Du coup pour ne pas économiser et gaspiller au maximum (vider)  j’avais décidé de faire une course puis rentrer à la maison, repartir aussitôt faire une autre course rentrer à la maison, exprès, pour rouler.

Le mercredi soir aussi, sur un coup de tête j’ai demandé à mon amie Helen, vaccinée intégralement aussi, si elle avait quelque chose à faire de spécial et si elle voulait m’accompagner pour cette journée à rouler en entrecoupant de lèche-vitrines, puis retrouver un parc où j’allais en 2005 sans en savoir le nom etc. Nous ne nous étions plus vues en personne depuis le 11 mars 2020 ! Nous avions prévu d’organiser des retrouvailles la semaine suivante mais l’occasion a fait le larron et nos retrouvailles ont eu lieu le lendemain pour utiliser l’essence de la Honda.

Cela a été le point positif de cette journée de gaspillage : une journée presque normale en bonne compagnie et les retrouvailles en vrai avec mon amie Helen (lire ici : https://michusa.wordpress.com/2021/07/24/une-journee-presque-normale/ ) ce qui nous a bien changé les idées à toutes les deux.

Après toute la journée à rouler j’ai déposé mon amie chez elle vers 22 heures (elle habite à 1/4 – 20 minutes de chez moi) puis j’ai roulé encore pendant une heure et demie parce qu’il me restait toujours 90 miles d’autonomie et un gros tiers du réservoir. Au lieu de rentrer par l’autoroute, je suis sortie à la première sortie et ai roulé en long en large et en travers de toutes les villes entre chez elle et chez moi. Vers 23h30 je n’en pouvais plus et je suis arrivée à la maison avec 35 miles d’autonomie, j’ai décidé que cela irait.

Le lendemain quand j’ai tourné la clef dans la voiture pour partir au garage le voyant rouge de l’essence s’est enfin allumé. Je suis donc arrivée chez le concessionnaire dans le rouge et avec l’aiguille du réservoir très basse. La réparation a donc pu être faite heureusement.

Par contre contrairement à ce que mes enfants attendaient ils n’ont pas rajouté d’essence du tout dans la voiture après la réparation et c’est un concessionnaire, pas une station donc pas moyen d’en acheter non plus. La sortie du concessionnaire se fait directement sur la voie rapide (highway) et les stations sont à quelques 5 ou 10 km plus loin. Quant à moi je n’en attendais pas moins du manque de service et de l’arnaque que représentent les concessionnaires donc j’avais emporté mon bidon de 20 litres de réserve d’essence (le dernier bidon de ma réserve d’hiver du groupe électrogène que j’utilise dans les voitures au printemps mais comme avec le Covid on roule moins je mets plus longtemps à les vider. Je ne veux pas garder les 100 litres de réserve à la maison (dehors) pendant la saison chaude pour éviter tout risque d’incendie.

Donc sur le parking du concessionnaire nous avons rempli le réservoir avec mon fils, pour pouvoir rentrer à la maison sans risque de tomber en panne d’essence — voire pire, de tomber en panne sur la voie rapide. La voiture est remontée tout de suite à presque 200 miles d’autonomie. Je m’attendais à me faire alpaguer par un employé sous prétexte qu’on n’a pas le droit de faire ça sur leur parking, que c’est dangereux etc. Surtout que j’utilisais mon propre entonnoir et pas l’entonnoir homologué Honda — si, si, il y a un entonnoir homologué la bonne blague ! Mais nous n’avons vu personne, cet endroit est devenu un peu fantôme, pas vraiment de clients qui se précipitent depuis la pandémie. Ils m’auraient entendu sinon. Comment comptent-ils qu’on puisse retourner chez nous avec un réservoir quasi vide, encore plus en étant obligé de passer quelques instants sur une voie rapide ?

D’autant que je ne savais pas combien il restait d’essence après leur intervention, l’écran me hurlait que le niveau d’essence était très bas et ne donnait plus d’autonomie, quant à l’aiguille, elle pointait encore plus bas que le matin.

Les rappels sur les voitures

Lettre Honda rappel fuel pump fin mai 2021

Je me suis juré de ne plus avoir affaire aux concessionnaires pour la maintenance des voitures mais de faire travailler mon petit garagiste (on a le droit, j’ai vérifié sur les contrats de leasing des constructeurs des 2 voitures, on a même le droit de faire la maintenance soi-même, ce que je fais en partie : pour les vérifications des niveaux et ajustements éventuels, les pressions des pneus, les changements des essuie-glace, ce genre de choses simples, à une époque je changeais aussi moi-même la batterie (maintenant ça ne vaut plus le coup avec le prix exorbitant de la batterie elle-même par rapport à la main d’oeuvre). J’avais écrit ici tout mon « amour » pour les concessionnaires : https://michusa.wordpress.com/2019/10/08/je-prefere-aller-me-faire-arracher-les-dents-que/

Cependant une chose pour laquelle on ne peut pas faire autrement que d’aller chez les concessionnaires officiels, c’est quand il y a des rappels, qui sont relativement fréquents, je devrais dire devenus de plus en plus fréquents. Je sais qu’en partie c’est un truc d’avocats (les hommes à abattre, où est passée ma guillotine ? ) que souvent les rappels ratissent très large pour éviter toute poursuite en justice du fabricant et ne sont pas forcement pour une raison de sécurité où il faudrait tout lâcher séance tenante. Mais quand même, je constate qu’il y en an de plus en plus souvent, même sur les voitures japonaises qui étaient bien mieux fabriquées dans le passé. Nous avons toujours acheté des voitures japonaises d’occasion quand nous vivions en France. Par contre depuis que nous sommes aux États-Unis, les deux fois où nous avons acheté des voitures américaines — neuves en plus les deux fois ! — il y a eu des problèmes dans l’année de l’achat — en plus des rappels. Des véritables problèmes qui empêchaient les voitures de fonctionner correctement, couverts par la garantie heureusement mais quand même. Donc retour aux voitures japonaises. Qui sont de moins en moins bien fabriquées ces dernières années, qui ont de plus en plus souvent des rappels. J’en viens à me dire que quitte à acheter de la camelote, autant payer le prix de la camelote. Peut-être que la prochaine fois j’achète Ford, c’est de la merde mais au moins ce n’est pas cher contrairement aux voitures japonaises qui sont hors de prix. Il y a aussi l’option Toyota, moins bonne qualité que les autres japonaises (dans le temps du moins, maintenant c’est moins certain puisque la qualité de Honda and co a bien baissé) et c’est aussi moins cher que les autres. 

En l’occurrence je viens de recevoir un rappel sur la petite Honda Civic des enfants : « 2019-20 Civic Fuel Pump Motor Safety Recall Expansion » comme ils le désignent dans l’entête de la lettre — la pompe à essence doit être changée. Et là ça m’énerve profondément d’avoir à retourner obligatoirement chez le concessionnaire, de perdre plusieurs heures à l’apporter et aller la chercher, d’y aller à 2 voitures — à moins que je fasse ma mauvaise tête et que j’exige une voiture de prêt (gratuite) rien que pour les emmerder. Ça m’énerve d’autant plus que c’est une voiture japonaise, plus chère et qui a moins de 2 ans. Et encore plus, qu’il s’agisse de la pompe à essence. Vraiment ? La pompe à essence ! Il ne s’agit pas d’une nouvelle technologie, d’une pièce qui vient d’être inventée. Le moteur à 4 temps fonctionne toujours de la même manière peu ou prou depuis plus de 100 ans, il a été inventé il y a 160 ans, en 1862 ! On a certes amélioré des parties et des composants pour de meilleures performances au fur et à mesure des années mais ces améliorations et ces petites modifications ne sont pas récentes, globalement c’est une technologie qui n’a pas bougé depuis des décennies. Alors ne peuvent-ils pas avoir leur procédure de fabrication bien huilée (c’est le cas de le dire) depuis le temps ?

Fuel pump, la pompe à essence : vraiment ce n’est pas une nouvelle pièce, comment cela se fait-il qu’on modifie des trucs éprouvés qui marchent depuis des décennies, au point qu’il y ait des rappels ? Vraiment ?

Encore pire:  ce rappel n’affecte que les Honda Civic 2019-2020… (et d’autres modèles chez Honda et Acura mais tous sont des modèles 2019-2020). Quand je dis que la fabrication et le montage de cette pièce devraient être bien huilés (jeu de mots voulu) : les modèles d’avant ne sont pas touchés et ceux d’après non plus. Alors ? Pourquoi change-t-on une procédure qui marche, pourquoi change-t-on une pièce qui est sans problème ? (Encore une preuve que le moteur fonctionne de manière identique entre les modèles, que c’est exactement la même technologie, ce dont je ne doutais pas, puisque c’est la même pièce défectueuse pour tous les modèles de ces 2 années.) C’est soit l’un soit l’autre, soit la procédure de montage soit la pièce elle-même. Sans doute une histoire de gros sous, je devrais dire de de petits sous : bénéfices à tout crin et avidité. Sinon c’est une règle d’or qui devrait vraiment être gravée dans le marbre : si ce n’est pas cassé on ne répare pas, si ça marche on ne répare pas, si ça marche on ne change surtout rien.

D’autant, et c’est là aussi que ça m’énerve, qu’en plus d’être une technologie plus que centenaire qui n’a que peu évolué voire pas (le moteur à 4 temps ), il y a aussi le fait que c’est une Honda Civic, un modèle qui existe depuis 30 ou 40 ans. Alors il a évolué au fil des ans mais au fond c’est toujours la même voiture et le même modèle sinon ils auraient changé de nom. Ce sont pour la plupart des évolutions cosmétiques ou de gadgets embarqués, d’autant plus d’une année sur la suivante. D’une année sur l’autre il y a moins de différences entre 2 « millésimes » contigus de ces voitures qu’entre 2 millésimes de vins (là oui, il y a des différences mais le vin est un produit vivant contrairement au paquet de plastique verre et métal que sont les voitures) donc entre la Civic 2018 et la 2019 les différences sont uniquement cosmétiques — un prétexte pour vendre plus cher. Dans ces cas-là les millésimes ne devraient même pas exister. Arnaque. Donc sur un modèle qui existe depuis 30 ou 40 ans, on n’a pas pu consolider et figer son procédé de fabrication ? Vraiment ?

Quand on pense que ce sont à la fois des modèles éprouvés et une technologie éprouvée et, qu’en fait nous (l’acheteur, le consommateur) sommes toujours en train d’essuyer les plâtres, cela fait peur : quand nous aurons des voitures électriques ou à hydrogène, atomique ou je ne sais quelle nouvelle technologie (vraiment nouvelle cette fois-ci) qu’est ce que cela va donner ? On ne sait pas fabriquer une pompe à carburant fiable (modèles 2019 ou 2020, cela veut dire que ces voitures ont 2 ans au maximum, voire 1 an) et on veut nous faire acheter des voitures de technologies vraiment nouvelles et non éprouvées ? Que les technologies éprouvées ne le soient toujours pas après plus de 150 ans, cela n’inspire pas du tout confiance.

Dans le passé (récent) plupart du temps pour ces rappels c’était à cause de l’électronique qui faillissait à sa tâche et rendait la voiture dangereuse en s’interposant entre le conducteur et la mécanique de façon erronée (au temps pour les futures voitures sans conducteur, cela fait encore plus peur) mais là c’est la mécanique qui est fabriquée de façon défectueuse, encore pire…

À noter aussi : sur la lettre de Honda on nous dit que c’est crucial voire dangereux, que cette pompe en lâchant peut couper l’alimentation du moteur et la voiture peut caler à pleine vitesse ( vraiment ? ) donc qu’il faut absolument faire réparer.

Et quand j’ai appelé le concessionnaire (toute une histoire aussi, ce n’est pas simple là non plus de prendre un rendez-vous) il me dit que le rendez-vous pris en ligne sur leur site pour la semaine prochaine ne pourra pas avoir lieu (j’ai eu le nez creux de les rappeler pour vérifier), qu’il allait falloir le remettre à plus tard. Je me suis brièvement dit « soit ! il faut qu’ils commandent la pièce ». Après tout c’est un concessionnaire qui vend en majeure partie des voitures neuves Honda (dont la plupart des modèles 2019 et 2020 sont touchés) et ils n’ont pas la pièce : c’est un peu moyen mais peut-être que tout le monde s’est rué pour faire réparer et peut-être qu’il n’en ont plus, on va repousser de 2 ou 3 jours, voire une semaine. Que nenni ! La réparation ne pourra pas avoir lieu avant le 16 juillet ! Donc dans plus d’un mois. Si c’est un problème si grave de sécurité (première fois qu’il faut plus d’un mois pour un rappel, les autres avaient tous été traités dans la semaine où j’avais appelé) si c’est un problème si crucial de sécurité, cela fait peur. Que sommes-nous censés faire ? Ne pas nous servir de la voiture pendant un mois — voiture que nous payons à prix d’or tous les mois ? Voiture dont nous avons besoin ? Si j’étais procédurière je demanderais à avoir une voiture de prêt à partir d’aujourd’hui (carrément du jour où j’ai reçu le papelard de Honda) jusqu’à la réparation. Après tout ? J’ai eu des rappels où l’on me disait de ne plus conduire séance tenante la voiture si je voyais tel voyant s’allumer (quand on connait la « fiabilité » ou plutôt l’absence de fiabilité des dits voyants, cela fait peur). Là aussi il y a « potentiellement » un voyant qui « peut » s’allumer, tout cela est très potentiel. Et c’est potentiellement dangereux !

Mais comme il y a des voyants qui s’allument même quand la voiture est sur le chemin du retour de la révision… Du vécu et pas qu’une seule fois. J’ai fini par trouver des trucs pour les désactiver ces voyants et ces alertes selon ce que c’est… Comme le voyant rouge et l’alarme qui se met à sonner, que dis-je, à hurler, au beau milieu d’un trajet pour me dire de faire ma révision huile et niveaux séance tenante, de me garer immédiatement et de ne plus rouler — du vécu aussi et ça fait une peur bleue cette alarme qui beugle quand on roule et ce voyant rouge de danger imminent. Ces alertes-là, en me plongeant dans le manuel, je les ai toutes désactivées et j’ai mis les alarmes des révisions tous les 5 ans et 300,000 miles (450,000 kilomètres). Une fois ma fille est rentrée en pleurs en me disant que sa voiture toute neuve (la Honda Civic précédente) était cassée : je la lui ai réparée en effaçant toutes ces alarmes de changement d’huile. Je me suis d’ailleurs fait engueuler par le concessionnaire la fois suivante où je l’apportais à la révision annuelle parce que, selon lui, « il n’y avait pas besoin de révision, l’huile était toujours à 2 % d’utilisation » — bien sûr c’est moi qui ai remis l’alerte à zéro parce que j’en avais marre qu’elle sonne tous les 3000 miles ! J’ai crié encore plus fort et demandé à parler à un véritable mécanicien (il n’y en a plus beaucoup chez les concessionnaires) et pas à un singe savant qui ne fait que répéter ce que dit l’ordinateur de bord sans ouvrir le capot — un véritable singe serait évidemment plus intelligent que ça. On comprend pourquoi je ne veux plus remettre les pieds chez les concessionnaires. 

D’ailleurs je me demande si je ne devrais pas mettre un cheveu sur cette pompe ou un petit coup de feutre pour être certaine qu’ils font vraiment le travail. Du vécu aussi, quand on vous force (et fait payer pour) à faire une rotation des pneus à laquelle je suis opposée de toute façon, une belle arnaque, encore plus une arnaque quand vous retrouvez les marques constructeur (c’est le constructeur qui met ces marques de couleurs différentes sur chaque pneu ) exactement en mêmes positions sur la voiture,  preuve que rien n’a été fait — ce qui est mieux de toute façon, sauf qu’on a payé pour.

Donc c’est urgent, c’est dangereux de rouler avec… mais il faut 5 semaines pour faire changer la pièce. La pièce qui est une bête pompe à carburant bien banale et présente dans tous les moteurs depuis les origines, pas une pièce de fusée interstellaire non plus. Je sais bien que c’est très certainement un excès du principe de précaution, un truc d’avocats (où est ma guillotine, etc.) mais quand même.

En plus en prenant ce rendrez-vous pour le 16 juillet j’ai appris que c’est en fait beaucoup plus contraignant que ce que dit Honda dans sa lettre, « le changement de la pompe dure environ 1h30 » : tu parles, il faut laisser la voiture la journée entière et l’apporter tôt le matin pour que la réparation puisse être faite ! Tu parles d’une heure ou deux, gros mensonge éhonté de Honda. Je sais que la plupart des gens ne font pas les rappels et repoussent à plus tard — on comprend pourquoi. Et il n’est pas dit que je récupère la voiture en fin de journée. Dans ce cas je ferai ma mauvaise tête et demanderai une voiture de prêt. C’est aussi du vécu, j’ai déjà fait ma mauvaise tête chez ces voleurs des grands chemins, je veux dire le département vente des concessionnaires. La dernière fois en date c’est quand j’ai changé ma Nissan à la fin du leasing et que le concessionnaire voulait me donner une voiture de prêt pourrie et bien usagée le temps qu’il prépare le nouveau modèle que je venais de prendre en leasing (et payer la première mensualité plus le paiement des taxes et de l’apport) et qui avait une rayure. Rayure que j’ai exigé d’avoir réparée par un carrossier officiel Nissan avant même que je touche la voiture. Et en attendant je gardais mon ancienne Nissan, beaucoup plus simple que de passer par une voiture intermédiaire d’autant que c’était une vieillerie pourrie. Je n’acceptais de voiture de prêt que si c’était le modèle au-dessus de la mienne et en haut de gamme tout cuir. Parce que sinon je les connais, la réparation aurait duré des semaines voire des mois. Elle a duré plus de 10 jours pour une petite rayure de 2 cm mais j’avais toujours ma voiture précédente, celle qu’ils devaient renvoyer à Nissan, en otage donc. On dira que ça a un peu accéléré le mouvement. Et le modèle du dessus grand luxe, ils ne voulaient pas donc le compromis ça a été de me laisser ma voiture précédente… L’agent du concessionnaire en pissait dans son pantalon mais au moins c’était à égalité ou à peu près : ma voiture de 3 ans qu’il leur fallait absolument retourner à Nissan rapidement contre la neuve, au lieu d’un rogaton tout pourri et dont ils n’avaient rien à faire contre la neuve.

Après quelques petites recherches sur Internet sur cette pompe à carburant, j’ai trouvé un article canadien qui dit ceci : 

« Dans un document publié par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) aux États-Unis, on apprend que ces pompes à essence, qui proviennent du fournisseur Denso, sont munies d’un rotor qui aurait été trop longtemps exposé à des solvants de production. Ce rotor peut se fissurer en surface et prendre de l’expansion, entraînant du même coup une défaillance de la pompe et du système d’alimentation en carburant. »  (Le guide de l’auto, version web)

Vraiment ? C’est bien ce que je disais sur les procédures de fabrication qui ont été changées sans raison.

L’article poursuit en disant que les propriétaires recevront un avis par la poste prochainement, ce qui a été le cas, j’ai reçu cette lettre de Honda il y a une dizaine de jours fin mai 2021… sauf que l’article date du 4 juin 2020 ! Long à la détente Honda ! On a eu de la chance depuis un an qu’on utilise la voiture (et même avant puisqu’elle a été achetée en août 2019 ! Et de conclure que pour l’instant aucun accident n’a été signalé — et on n’en a pas entendu parler non plus depuis la publication de l’article il y a un an. Heureusement. 

À suivre…

Je préfère aller me faire arracher les dents que…

Comment cela se fait-il que je préfère, et de loin, aller me faire arracher les dents y compris les dents de sagesse plutôt que d’aller chez le concessionnaire auto :

que ce soit pour acheter une voiture — l’horreur totale comment et de combien allons-nous être arnaqués cette fois sans le savoir (des chiffres et des taux d’intérêt qui changent magiquement après avoir signé, je n’invente rien c’est du vécu et pas seulement par moi, des taxes que je croyais étatiques qui n’en sont pas et ne sont que des frais administratifs inventés par le concessionnaire pour récupérer intégralement le rabais qu’il vient de nous accorder pour nous faire signer, ces « taxes »  apparaissant après avoir signé bien sûr et présentées comme inévitables en blâmant à demi-mot le gouvernement, c’est toujours la faute du gouvernement bien voyons)
alors que ce devrait être une joie et un plaisir d’acheter une voiture neuve puisque ce n’est jamais parce que la précédente est au bout du rouleau… 

que ce soit pour aller faire la révision de ladite voiture neuve — horreur aussi, comment et de combien vais-je me faire déplumer encore, sur une voiture de bonne qualité (un SUV Nissan donc ce n’est pas une Trabant non plus loin de là) qui aura moins de 30,000 kilomètres et tout juste 3 ans quand je la rendrai (les joies du leasing, ce sera l’objet d’un autre article), quand vraiment au cours de ces 3 ans une voire 2 vidanges suffiraient amplement, un tour des niveaux et un coup d’œil général et rien, je dis bien rien d’autre. De toute façon le reste si reste il y avait,  serait couvert par la garantie Nissan 3 ans justement pour l’essentiel. Et quand il y a un défaut de fabrication il y a les fameux rappels entièrement gratuits (payés par le constructeur, y compris la mise à disposition d’une voiture de remplacement si l’immobilisation est supérieure à une journée).

Alors pourquoi est-ce que je tends le dos à chaque fois que je vais chez le concessionnaire — une fois par an et surtout pas plus pour les révisions, je maudis les rappels, pas pour le rappel lui-même mais pour le fait de devoir aller chez ce satané concessionnaire, et une fois tous les 3 ans pour changer la voiture, pourquoi est-ce que je tends le dos et que je préfèrerais être ailleurs, même chez le dentiste, même me faire enlever les dents de sagesse ou dévitaliser une dent, c’est moins stressant ?

Histoire en cours de développement donc à suivre. J’ai décidé de parler haut et fort, d’écrire dans mon blog que je ne destine pas à ce genre de choses normalement. Speak up comme on dit ici. Et cela va loin, plus loin qu’une seule histoire de voiture et de révision donc cela suffit, je ne laisse plus passer et je ne laisserai plus rien passer, j’ai encaissé sans rien dire trop longtemps.

Souvenons-nous en outre que les tyrans, les harceleurs et autres agresseurs de quelque ordre que ce soit n’ont que le pouvoir que nous acceptons de leur donner (La Boétie).