Est-ce que ce monde est sérieux — trace encore

Et ça n’arrête pas, c’est en rafale, ce monde perd la tête de plus en plus avec toute cette avidité pour l’argent, l’argent en tant que but ultime et unique, l’argent pour l’argent. Voici la fournée de la dernière quinzaine, et ce ne sont que 3 exemples, il y en a à la pelle chaque jour. Mais ceux-ci représentent le pompon ces jours-ci. 

Dans le genre « si j’en ai les moyens pourquoi me priver », la semaine dernière un article de France Inter qui explique que maintenant il y a surenchère (et spéculation évidemment, pourquoi les collectionner sinon ? ) sur les squelettes de dinosaures ! Oui, de dinosaures. Les musées et autres centres scientifiques n’ont plus les moyens de les acheter parce que des collectionneurs privés sont dans la boucle maintenant et évidemment les multimilliardaires ont des moyens autrement plus importants que les instituts scientifiques, alors ils font monter les enchères de ces squelettes, qui sont donc perdus pour la science et la connaissance. Les riches collectionneurs vont les mettre dans leur salon. WTF ? Ça ne va pas la tête ? Juste pour montrer qu’on en a les moyens ? Vraiment ? Un squelette de dinosaure dans son salon ? Et si vraiment c’était par admiration du squelette ( ! ), de nos jours on peut faire des reproductions très fidèles en résine, ce que font les musées pour laisser les originaux aux chercheurs et aussi éviter qu’ils ne s’abiment avec le passage des visiteurs (qui respirent, qui touchent aussi, voire qui démolissent l’exemplaire présenté en voulant faire un selfie, ça s’est vu ), donc si vraiment c’est le squelette lui-même qui les passionnent pourquoi ne réclament-ils pas (oui réclamer, c’est leur façon de faire) une reproduction fidèle en résine  (après tout ils en ont les moyens et une reproduction sera sans doute moins chère que la somme qu’ils s’apprêtent à enchérir ) ?

Un squelette de dinosaure chez soi, dans son salon ou son bureau, sa chambre à coucher peut-être ? Vraiment ? Dire que les bras m’en tombent est en dessous de la vérité, je ne sais plus quoi dire à ce niveau de connerie ! (Il n’y a pas d’autre mot).

Quoi d’autre, qu’y aura-t-il après ça ? Cela parait le summum mais je ne suis pas certaine qu’il n’y aura pas pire et encore pire et encore. 

Alors après Cabrel « est-ce que ce monde est sérieux », j’ai envie de chanter comme Yves Duteil mais ce n’est pas la guitare qui me démange, moi : « j’ai la guillotine qui me démange alors je coupe un petit peu ».

Dans la même semaine j’ai vu passer ça aussi, mais c’est presque anecdotique en comparaison du dinosaure dans le salon de milliardaire.

Avec toutes les inondations dans le centre sud des États-Unis de ces derniers temps, évidemment beaucoup de voitures ont été endommagées, mais pas de panique, on les pomponne un peu et on les revend. Le capitalisme carnassier en vitesse de croisière. Cela fait des années, depuis les grandes inondations de 2017, et des années suivantes jusqu’à cette année 2022, que nous savons qu’il ne faut plus acheter des véhicules d’occasion aux États-Unis du moins pas chez les concessionnaires qui en profitent pour refourguer ces véhicules très endommagés . Les remettre en état sur le papier ce serait bien, plutôt que de jeter, mais ce n’est pas comme ça que ce sera réalisé : on les remettra en état apparent et aux futurs propriétaires de faire face aux ennuis. Quand je pense qu’on peut se faire recaler à un contrôle technique pour un rien… À ce propos, le contrôle technique est une vaste blague ou une vaste arnaque, c’est selon, le bras armé du capitalisme carnassier pour faire consommer, acheter des voitures neuves et jeter les vieilleries. Une voiture de 5 ans qui coûte entre 10 ou 30 mille euros ou encore plus est une vieillerie n’est-ce pas, puisqu’elle doit passer le contrôle technique. Le contrôle technique serait légitime si on forçait les fabricants à payer les réparations des points qui ne passent pas le contrôle , c’est un autre sujet. Mais une voiture noyée, elle, est revendue tranquillement sans que des réparations plus que nécessaires soient faites bien entendu et sans contrôle technique spécifique, sans déclarer surtout qu’elle a été noyée. Il faut que ce soit rentable voyons, c’est un moyen de se « faire du fric » sur le dos des gogos, nous qui n’avons pas tous la possibilité d’acheter du neuf (et encore je me demande si le neuf est bien neuf, qui les empêche de vendre comme neufs les véhicules à l’origine neufs mais endommagés dans les concessions de ces états inondés finalement.

Ça me démange de plus en plus…

Et le coup de grâce est venu hier avec le prix des tickets des concerts de Bruce Springsteen ! J’ai lu tout l’article du Washington Post (en anglais) qui explique que ce service de ticket en ligne (qui soit dit en passant a l’absolu monopole aux États-Unis, sur tous les tickets de tous les spectacles sauf ceux qui sont suffisamment petits pour vendre à la porte le jour même) et cette « face value » dont ils parlent le prix « vrai » que l’on paierait à la porte , le prix réel du ticket, eh bien c’est le prix de départ et ensuite des algorithmes (quand on a dit ça, on a tout dit, nous sommes sauvés, sarcasme) des algorithmes donc se chargent de moduler ce prix en fonction de l’offre et de la demande (la main invisible du marché et toutes ces fadaises, ces mythes, pure propagande du capitalisme carnassier et sauvage), comme pour les billets d’avion comme le dit dans l’article un porte-parole de ce service de ticket en ligne. Comme la bourse donc. Cela fait des années que le jour où je me décide d’acheter mon billet d’avion, je regarde ma route et je l’achète dans la foulée parce que plus on regarde et plus les prix changent (augmentent, cela va sans dire) parce que rien qu’en regardant on fait monter leur valeur ! Donc je ne regarde pas d’avance, je trouve mon ticket le plus rapidement possible en faisant le moins de recherches et de simulations possible, je le mets dans mon panier Internet et je l’achète dans la seconde qui suit, il pourrait augmenter « tranquillement » dans mon  panier si je l’y laissais pendant que je regarde ailleurs.  Les autres clients qui regardent les mêmes billets pourraient et peuvent en faire monter le prix rien qu’en regardant (bientôt peut-être faire les vitrines dans la vie réelle cela fera aussi augmenter le prix des marchandises dans les magasins ? parce que c’est de cela dont il s’agit ) Cela me fait enrager à chaque fois de penser que les billets d’avion n’ont pas un prix fixe par trajet, tranche de classe et période de l’année, mais fluctuent comme la bourse .

Pour en revenir à Springsteen, comme cela fait 6 ans qu’il n’avait pas fait de concert, qu’il ne rajeunit pas, que c’est un chanteur très populaire ici (et ailleurs aussi), populaire dans le bon sens du terme, qui chante la vie des gens de peu et pour les gens de peu, les billets sont donc désirés. C’est alors que les clients se sont aperçus que les prix des billets montaient dans leur panier Internet entre le moment où ils l’y avaient mis et le moment où ils allaient payer . Et pas de quelques dollars (ce qui déjà par principe serait malhonnête) non un billet qui coute quand même 300 dollars au bas mot, la fameuse « face value » (ce n’est pas rien quand on y pense, je ne suis allée à un grand concert qu’une seule fois depuis que je suis aux États-Unis pour cette raison ) se transformait en un billet à 3000 dollars au moment où ils sortaient leur carte pour valider l’achat et payer. Et ça ne s’est pas arrêté là, c’est monté fréquemment à 5000 dollars ( !! ) Une fan a raconté au journaliste qu’elle avait renoncé à prendre  un billet (même pas bien placé en plus ) parce que son panier avait atteint 18000, dix-huit mille !, dollars.

Pour un chanteur populaire qui historiquement avait toujours fait attention à maintenir les prix de ses billets de concert relativement bas pour ses fans, dont beaucoup sont des gens modestes. Et bien pas cette fois-ci. Apparemment la solution pour prévenir cette folie des algorithmes, c’était de mettre une limite supérieure sur le site (c’est possible mais c’est optionnel) ce que les gens qui s’occupent de gérer les concerts de Springsteen n’ont pas fait et que les gens du site en ligne ne leur ont pas signalé non plus. Question annexe a-t-on besoin des algorithmes pour vendre des tickets, on s’en passait avant ? (La SNCF en France c’est pareil, c’est du vécu: pour aller de Cannes à Monaco, une grosse heure de train, le long de la Côte d’Azur, c’est tout droit sur le bord de mer à une 50taine de kilomètres, on me proposait de passer par Bordeaux, il y en avait pour plus de 12 heures et le prix était à l’avenant, quasiment le prix d’un vol transatlantique, merci les algorithmes. La parade c’était d’aller au guichet et acheter un billet à la préposée (que la SNCF a supprimée après). (J’emploie le mot supprimé par sarcasme, encore que, seul le dieu argent sait ce qui est arrivé à cette pauvre femme…)

Concernant les tickets de Springsteen, évidemment certains se sont fait avoir au moment de payer (qui irait imaginer que le prix se multiplie par 10 ? D’autant que si on ne fait pas attention au zéro en plus au moment de payer on peut se faire avoir sans le savoir. D’ailleurs il y a eu beaucoup de demandes de remboursement, ce qui tend à prouver que des gens se sont fait avoir.

Certains fans vont aller le voir en Europe à ce prix-là, c’est ce que raconte le journaliste dans l’article : certains ont pris des billets d’avion pour Dublin en Irlande parce qu’en Europe les prix sont régulés et ce genre de site n’a pas le droit de fonctionner comme ça d’après ce que j’ai compris (heureusement et hourra pour l’Europe ) donc les prix sont fixes et ne dépendent que de l’emplacement  dans la salle et ne changent pas après coup. Ce qui fait que ça leur revient moins cher de prendre un billet d’avion pour l’Irlande ou ailleurs en Europe, de payer 2 ou 3 nuits d’hôtel et même d’aller du coup voir 2 ou 3 concerts à la suite dans la même ville quand il a plusieurs dates. Moins cher qu’un seul ticket sur le sol américain. 

Le monde est complètement dingo, vraiment, est-ce que ce monde est sérieux ?

Je me pose la question : tout cet argent entre le prix de 300 dollars qui est déjà un prix calculé avec un bénéfice, au moins pour le site de tickets en ligne (il ne propose pas ce service gratuitement ) entre 300 et 3000, les 2700 dollars de spéculation par ticket ils vont où ? Dans les poches de qui ? Ce n’est pas de l’argent qui reste en l’air dans les limbes…

Puisque nous parlons de musique, je me remets à chanter « j’ai la guillotine qui me démange alors je coupe un petit peu »

6 réflexions au sujet de « Est-ce que ce monde est sérieux — trace encore »

    1. michusa Auteur de l’article

      oui fou furieux à ce niveau là c’est la camisole de force ou l’électrochoc qu’il faut ! Quant à la connerie c’est un gros accélérateur de connerie en effet

      Répondre
  1. Bibliofeel

    Excellent billet avec des infos qu’on ne voit pas souvent. Merci Michusa de déconstruire ce mythe capitaliste qu’on nous sert en permanence. L’argent rend fou. Reprenons cet argent et utilisons le pour les besoins collectifs ! Éducation, santé, biodiversité, climat…

    Répondre
    1. michusa Auteur de l’article

      merci ! le pire c’est que je n’ai pas eu à fouiller pour trouver ces infos, ici elles ont été dans le grand public, mais on n’en fait rien, personne ne s’offusque ou alors pour quelques minutes ou si vous êtes directement concernes (genre vous voulez un billet de concert de Springsteen) Pire les gens vont peut être se dire qu’ils vont prendre un second boulot ou changer de boulot pour gagner plus pour pouvoir se le payer au lieu de s’en offusquer (des décennies de propagande font croire a l’Américain de peu que lui aussi peut devenir milliardaire comme ca tout d’un coup. Il y en a peut être quelques uns rares pour qui ca a été le cas, dans le passé c’était peut être encore possible dans les années 70 mais pas vraiment depuis puisque l’argent va à l’argent de plus en plus). Il faut remettre l’argent à sa place de « monnaie d’échange » sa seule raison d’être, une place qu’il n’aurait jamais du quitter : monnaie d’échange qui permet des transactions plus facile et évite que j’ai a emmener mon boeuf ou ma chèvre pour vous acheter 2 paires de sabots en bois pour l’hiver. Je schématise mais c’est pour cela à l’origine qu’on a utilisé l’argent (l’or et l’argent métaux ou autres métaux à l’origine). Mon prochain billet va vous intéresser, je reviens sur le sujet sous l’angle de la santé. Merci de votre commentaire !

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s