Première sortie au restaurant

Première sortie au restaurant
Première sortie au restaurant

Il y a une dizaine de jours j’ai fait ma première sortie au restaurant depuis le début de la pandémie. Je n’étais plus allée au restaurant depuis un an et demi, la dernière fois c’était début janvier 2020 quand nous avions fait une visite de Fréjus avec mes parents lors de mon dernier séjour en France (dernier avant longtemps mais nous ne le savions pas). Ensuite le retour dans le New Jersey et la reprise de la vie quotidienne et peu après la pandémie était arrivée et rideau.

En fait j’ai demandé à mes enfants de m’y trainer, ayant besoin d’une bonne tape dans le dos pour retourner vers une vie plus normale maintenant que nous sommes vaccinés, qu’une grande partie des adultes sont vaccinés dans le New Jersey et les états voisins et que l’épidémie recule dans notre coin. Les restrictions sont petit à petit levées, dont certaines en cours de façon continue depuis un an — nous n’avons pas fait de « stop-and-go » mais un grand confinement jusqu’à la mi-juin 2020 et une levée à petits pas, tous petits pas, à partir de début juillet 2020. Certaines activités en intérieur n’ont commencé à être autorisées et possibles qu’en mars 2021 (par exemple de début juillet 2020 à mars 2021, pour les restaurants seuls la vente à emporter, la livraison et manger dehors étaient autorisés, avant ça de mi-mars 2020 à fin juin 2020, pendant le grand confinement, seules la livraison et la vente à emporter étaient autorisées  : sur la photo le panneau du restaurant mentionne toujours ces anciennes restrictions qui n’ont été levées qu’en mars 2021 ! ) Activités en intérieur avec une jauge évidemment, qui a commencé à 25% et est montée au fur et à mesure que la pandémie a reculé avec la vaccination. D’autres activités en intérieur comme les salles de cinéma et les théâtres n’ont pas encore rouvert depuis un an et quelques, la réouverture est en cours ces jours-ci. Les dernières restrictions sont levées depuis début juin et nous venons à peine de sortir de l’état d’urgence, notre gouverneur vient de laisser tomber ses pleins pouvoirs et ne gouvernera donc plus par ordonnance — ce qui était le cas depuis mars 2020.

Donc nous revenons progressivement à la vie — plus sociale, moins confinée. Mais après plus d’un an à faire très attention et ne pas sortir c’est difficile, un peu effrayant. Mes enfants eux sont sortis quelques fois, sont allés au restaurant en extérieur avant d’être vaccinés — avec les personnes de leur « bulle de confinement » à partir de juillet 2020 (la bulle de confinement ce sont les 2 ou 3 amis proches qui ont obéi au confinement strict du début eux aussi et qui appliquaient les gestes barrières masques et autres mesures de sécurité et se faisaient tester quand les tests ont été plus disponibles). 

Pour une première sorte « en public » j’ai voulu manger en extérieur. Nous étions dehors sous abri avec 2 murs seulement et un toit (la norme Covid en extérieur depuis juillet 2020). Malheureusement le beer garden était complet pour l’heure où nous avions réservé — c’était le premier week-end où toutes les restrictions ou presque étaient levées. Nous avions prévu d’y aller le vendredi soir mais malheureusement il a fait un temps exécrable avec des trombes de pluie et un orage extrêmement violent, qui empêchait tout repas à l’extérieur. Donc partie remise au dimanche soir qui coïncidait au premier week-end de levée presque totale des restrictions.

Nous sommes allés dans un de nos petits restaurants locaux habituels, dans la petite ville voisine, ce n’est pas non plus le restaurant branché qui attire un monde fou, c’est aussi une petite ville tranquille, pas une mégapole. Ce qu’il me fallait pour une reprise. Nous avions réservé bien entendu. 

Sur la terrasse couverte où nous étions, seulement  2 autres tables étaient occupées par 2 ou 3 personnes chacune et très éloignées de la nôtre.

Mes enfants m’avaient prévenue : « tu ne t’affoleras pas mais les serveurs n’auront certainement pas de masque » (en théorie ils doivent être vaccinés car leur employeur peut l’exiger et c’est le cas la plupart du temps pour les serveurs et employés de restaurant à ce que m’ont dit mes enfants), puisque les restrictions de masque sont levées, pour les gens vaccinés uniquement. 

Je suis allée depuis le parking jusqu’à l’accueil (en extérieur) puis à notre table avec le masque. L’hôtesse d’accueil n’était pas masquée et ma fille non plus pour ce trajet. Mon fils et moi avons enlevé le masque en arrivant à la table. Nos serveurs n’étaient pas masqués non plus. 

J’ai malgré tout remis mon masque pour retourner à la voiture (trajet tout en extérieur) — une habitude, même si les quelques personnes entrevues sur le parking ne portaient pas le masque.

Il va falloir se réhabituer et même si les restrictions officielles sont tombées, il y a encore des endroits qui rendent le masque obligatoire, des magasins des endroits publics — c’est un temps de transition, le temps que tout le monde redevienne confortable sans porter le masque. Cela ne concerne que les personnes vaccinées bien entendu.

Je tiens à signaler que j’ai constaté que dès qu’on tombe le masque on est moins vigilant pour le reste aussi — on a moins tendance à respecter les autres gestes barrières, à ne pas se toucher le visage, à se désinfecter les mains dès qu’on touche un objet étranger — en l’occurrence le stylo du restaurant. Avec le masque sur le visage je n’aurais pas manqué de me passer les mains au gel désinfectant voire à la lingette au chlore juste après avoir touché ce stylo « public » ou j’aurais pris le mien. Sans le masque je n’y ai plus pensé. Ceci dit c’était pour payer, donc à la fin et nous sommes partis tout de suite après. Je me suis toute de même désinfecté les mains au gel hydroalcoolique en arrivant à la voiture –  mais c’était parce qu’à ce moment-là j’avais de nouveau le masque.

Première sortie au restaurant
Première sortie au restaurant
Première sortie au restaurant
Première sortie au restaurant
Première sortie au restaurant
le menu est virtuel : il faut scanner et regarder sur son téléphone
Première sortie au restaurant
Première sortie au restaurant
Première sortie au restaurant
Repas fini nous repartons (à droite le panneau des anciennes restrictions)
Le beer garden s’est vidé mais quand nous sommes arrivés il était complet
Première sortie au restaurant

9 réflexions au sujet de « Première sortie au restaurant »

  1. Bibliofeel

    Joli reportage et belles photos. Notre premier restaurant est prévu pour samedi. J’espère que cela pourra se faire en terrasse sans en être sûr car on devrait avoir une fin de semaine orageuse. Comme on a invité un couple d’amis, j’ai un peu peur de ne pas pouvoir éviter un dîner à l’intérieur du restaurant…
    Il faut bien se pousser un peu comme tu dis et chez nous aussi les chiffres sont bons même si on a trouvé hier à Tours des variants indiens. On en a pas encore fini…

    Répondre
    1. michusa Auteur de l’article

      Bonne chance pour ce premier restaurant alors ! J’espère que vous pourrez rester dehors malgré tout. Non on n’en a pas encore fini mais au moins la vaccination nous permet de moins stresser.

      Répondre
  2. fralurcy

    Bonsoir
    Bel article bien illustré .
    Aparemment vous avez passé un moment agréable . Perso , je ne vais pratiquement jamais au restaurant ( pandémie ou non )
    Je préfère les repas en famille chez moi ou chez mon fils par exemple .
    A bientôt
    F.

    Répondre
    1. michusa Auteur de l’article

      Merci. Moi non plus je ne vais pas très souvent au restaurant mais là c’était pour me pousser à retourner vers un peu plus de normalité. Et j’y suis allée avec mes enfants sans personne extérieure encore. Nous les repas en famille c’est compliqué, ma famille est à 6000 kilomètres.

      Répondre
      1. fralurcy

        O.K , moi quand je parle de ma famille il sagit de mon fils et éventuellement mes petittes filles . ( le reste de ma famille est trop loin aussi )
        F.

  3. roijoyeux

    un restaurant sympathique, j’aimerais bien retourner à la vie normale aussi mais en France il y a des personnes anti vaccins, je ne sais pas si c’est le cas aux USA mais il sera difficile de faire disparaitre le virus s’il reste des gens ne sont pas vaccinés … 😦

    Répondre
    1. michusa Auteur de l’article

      Oui ici c’est pareil plein de gens anti-vaccins et encore pire c’est politisé : si on est républicain on se doit d’être anti-vaccin ! Encore plus stupide — dans le temps de ma jeunesse on disait la droite la plus bête du monde : ici c’est le cas, les républicains les plus bêtes du monde. Bien d’accord avec vous, peu importe qu’on soit pour ou contre, il n’y a pas moyen de faire autrement que tout le monde se vaccine pour faire disparaître ce virus. On devrait être bien contents d’avoir eu un vaccin si vite. On a eu le répit du mois de juin jusqu’à la mi juillet, un petit mois et demi ou 2 mois. La pandémie repart a la hausse ici aussi a cause du variant indien (bien que les frontières soient fermées depuis mars 2020 ???) et des gens non vaccinés (50 % de la population (adulte ? ou en tout je ne sais plus) n’est pas vaccinée quand meme ) donc les restrictions reviennent, les masques sont en train de redevenir obligatoires partout, les jauges etc vont suivre. Petite fenêtre d’opportunité et de normalité qui se referme implacablement . Désolée pour la réponse tardive, WP avait enterré le commentaire et je viens de le retrouver.

      Répondre
      1. roijoyeux

        un vrai cauchemar, le gouvernement français a pris des mesures pour rendre le vaccin obligatoire aux soignants et que les tests ne soient plus remboursés, et passe sanitaire obligatoire pour se rendre dans certains lieux très fréquentés, pour encourager les gens à se faire vacciner … mais les antivax les traitent de nazis …

  4. michusa Auteur de l’article

    Nous aussi on est en train de rendre le vaccin obligatoire pour tout un tas de professions . Oui obligatoire même aux USA où d’habitude tout le monde se met à hurler « freeeeedooooom  » à la moindre tentative d’obligation de quoi que ce soit. Mais les restrictions sanitaires reviennent et on ne peut pas continuer a vivre claquemurés pendant des années donc après la carotte et les incitations financières et les cadeaux, le baton et les tests obligatoires tous les 2 jours pour les non vaccinés dans l’administration, l’armée etc (à 100 ou 200$ le test en plus ! peut être encore plus selon les endroits puisque tout est dérégulé en termes de prix aux USA, vive le libéralisme à outrance (sarcasme) )

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s