Je ne sais pas quoi dire à nouveau

La situation évolue de mal en pis avec cette après-élection interminable. (Vraiment une révision constitutionnelle et législative  s’impose, ce système avec 2 mois et demi d’intérim entre le président sortant et le président élu était valable du temps des voyages à cheval, le temps de rapporter en chariot les bulletins et les votes depuis un bout du pays à l’autre. De nos jours c’est totalement obsolète et dangereux quand quelqu’un ne joue pas le jeu. Bien entendu cela ne s’était jamais produit mais c’est ce qui arrive quand on élit un fou furieux dictateur en puissance — il aura tout essayé et il continue à cause de cet espace, ce trou, ce vide dans la passation de pouvoir. Sans compter les sabotages avec les lois de dernière minute et les grâces présidentielles. Ça aussi il faudrait que ça cesse, je ne comprends pas comment un tel pouvoir « royal » continue d’exister en ce début de XXIème siècle )

Chaque fois on croit avoir atteint un sommet et depuis 4 ans des sommets de folie furieuse on en a grimpé, chaque sommet plus haut que le précédent, chaque coup de boutoir dans la république, pire. Jusqu’où ?

Donc aujourd’hui c’était le pompon ! Mais je crains que dans les 15 jours qui restent il y ait d’autres pompons, pires. Ça en prend le chemin. Maintenant il faut que les gens autour du fou orange arrêtent de l’accréditer de le conforter dans ses positions hallucinées : il y en a qui ont persisté et signé, l’avocat aux vrais airs de Goebbels, le propre fils du fou orange et j’en passe, encore aujourd’hui au rassemblent avec ces discours effarants, qui a précédé la prise d’assaut du Capitole. J’espère qu’ils seront marqués au fer rouge, que leur carrière politique en sera abruptement finie. Aujourd’hui cet assaut, double assaut moral et maintenant physique, comme dans la pire des républiques bananières, le pire des pays voyous. Une chose que je n’aurais jamais pensé voir dans un pays occidental, dans une république avec élections libres, encore moins ici dans le pays qui se targue d’être la république entre toutes, le modèle mondial des républiques.

Les institutions sont poussées à l’extrême, à leur point de presque rupture.

À la mi-journée j’étais en train de donner mon cours de tai-chi par visioconférence. Après le cours nous papotons toujours un moment puisque pour la plupart nous faisons du tai-chi ensemble depuis plus de 10 ans voire quelque 17 ans pour mon amie Helen et sommes devenus amis. Quand soudain la femme d’un de ces amis a interrompu nos discussions à bâtons rompus pour dire à son mari de venir vite pour voir à la télé ce qui se passait en direct à Washington DC, que le Capitole avait été investi par des trumpistes. Incrédule son mari a d’abord cru qu’elle plaisantait. 

Incrédulité c’est le mot, sidération, indignation.

Indigne de ce pays, indigne de la fonction présidentielle qui a, depuis 4 ans, été piétinée et galvaudée totalement dépréciée et déclarée sans valeur — au profit d’une présidence à vie, seule valable à ses yeux, son souhait le plus ardent, il ne s’en est même pas caché. L’avantage avec ces idioties de réseaux sociaux c’est que c’est par écrit, c’est enregistré et rien n’est effaçable puisqu’il y a toujours quelqu’un qui peut faire une copie d’écran au pire. Donc on peut le mettre le nez devant ses dires, écrits. Sans compter les enregistrements vidéos. J’espère que tout ça pourra peser dans la balance de la justice. Car, non, quelqu’un qui occupe une fonction étatique de haut niveau, d’autant plus présidentielle, ne peut et ne doit pas faire des déclarations fracassantes façon Café du Commerce, car comme l’a dit le futur président, la parole présidentielle porte, celui qui en assume la fonction et les responsabilités doit mesurer et peser ses paroles.

La preuve par les faits cet après-midi quand un président encore en exercice (WTF ? vraiment des institutions et des législations à changer) échauffe ses partisans en les exhortant à marcher sur le Capitole après les avoir déjà chauffés à blanc sous des déluges d’accusations mensongères de fraudes électorales. Littéralement à fouler aux pieds la République. Quand le devoir du même président —c’est à cela et cela exclusivement qu’il s’engage en prêtant serment et en acceptant la charge — c’est de protéger la Constitution. Surtout quand on sait que la Constitution est aux yeux de tous les citoyens américains le texte le plus sacré du monde (d’où les grandes difficultés pour le faire évoluer avec le temps et l’époque, ceci explique cela, il est gravé dans le marbre, à la fois sa force et sa faiblesse).

Cette action seulement, serait une raison d’empêchement et de destitution — une haute trahison.

Les institutions et la République sont vraiment en limite de craquer — souvenons-nous de l’Allemagne des années 30, de la prise des pleins pouvoirs par les nazis après avoir été élus légalement au départ… C’est ce que m’a dit ma mère au téléphone ce soir. (Mes parents m’ont appelée vers minuit heure française, tant ils étaient catastrophés par ce qu’ils venaient de voir). Ce que ma mère a vu à la télé avec la prise d’assaut du Congrès lui rappelait les actualités qu’elle voyait enfant dans les années 30, sans les comprendre mais qui lui faisaient peur, les actualités sur ce qui se passait en Allemagne dans ces années 30, Munich, Berlin, la prise du Reichstag etc.

Je ne sais pas quoi dire à nouveau et je retiens mon souffle jusqu’au 20 janvier.

Mes articles précédents sur ces élections :

https://michusa.wordpress.com/2020/11/07/je-ne-sais-pas-quoi-dire/

https://michusa.wordpress.com/2020/11/14/je-ne-sais-pas-quoi-dire-trace/

P.S. — Pourquoi est-ce que je ne suis tout de même pas étonnée ? Que je tends le dos depuis l’annonce du résultat des élections début novembre ?

Autre P.S. — Tous ces abrutis qui ne portent pas de masque (pas de masque anti-Covid puisque la pandémie est un hoax des démocrates selon eux, encore et toujours) tous ces abrutis non masqués ont été filmés et se sont aussi filmés eux-mêmes, ont fait des selfies dans le Capitole, selfies et vidéos qui seront postés par eux sur leurs propres réseaux sociaux. Ce devait donc être facile de les identifier et de les traduire en justice pour les envoyer réfléchir en prison. Ils tiendront compagnie à leur champion qui devrait y être enfermé depuis longtemps.

8 réflexions au sujet de « Je ne sais pas quoi dire à nouveau »

    1. michusa Auteur de l’article

      Oui c’est terrifiant et chaque jour le fou orange fait pire que la veille, ca fait 5 ans que ca dure en comptant la premiere campagne présidentielle. A force de semer le vent.. et encore il ne sème pas le vent mais directement l’ouragan.

      Répondre
  1. patrice kes

    Bonjour Michèle, j’ai aussi suivi jusque tard les événements. Même à 5000 kms, une vraie angoisse. Ce matin on annonce plusieurs morts. Pauvre Amérique. Mais je suis sûr qu’il va y avoir un sursaut et que le dingue ne l’emportera pas, au paradis. Amitiés. Patrice

    Répondre
    1. michusa Auteur de l’article

      oui mais pour l’instant il est encore question qu’il se représente en 2024 donc ca voudrait dire 4 ans de folie parce que 4 ans de campagne en plus du risque d’une re-election. J’espère que les événements d’hier ont été la goutte de trop et que ca va précipiter sa chute.

      Répondre
  2. Bibliofeel

    Merci pour ton article qui, par sa pertinence, me réconforte face à ces nouvelles inquiétantes. Je ne suis pas surpris car après la défaite de Trump, c’est le sénat également qui lui échappe. Ce n’est pas l’Allemagne de 1930 mais une situation inédite où le débat est manipulé et tout soumis au doute. Une grave crise du système aux Usa et aussi en Europe. Je pense qu’il peut y avoir un réveil des consciences chez vous après ces épisodes dramatiques. Bon courage et j’espère que l’apaisement vienne enfin pour arrêter de détruire et construire à nouveau. Belle journée à toi et bonne année 😉

    Répondre
    1. michusa Auteur de l’article

      Merci et bonne annee également (ce n’était pas l’article que j’avais prévu d’écrire bien évidemment, j’avais prévu autre chose mais l’actualité était trop importante). Et encore quand il a fait son discours hallucine avant d’envoyer ses supporters chauffes a blanc vers le Congres il n’avait pas encore perdu formellement le Senat, seul un des deux sénateurs avait été formellement élu, pour l’autre c’était toujours en comptage. Le pire aussi dans tout ca ce sont les quelques sénateurs et représentants qui ont continué à le soutenir depuis le Congrès dans lequel ils étaient assiégés ! Dont certains ces nouveaux représentants fraichement élus sur le meme bulletin de vote qui est proclamé falsifié (c’est comme ca aux Etats-Unis, le bulletin de vote ressemble a une copie d’examen de QCM de médecine avec 20 ou 30 « question » sujets a voter. Donc ces représentants ont été élus par le meme bulletin de vote qu’ils clament frauduleux mais ils ne remettent pas en cause leur propre election. Bien entendu !

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s