Autres formes narratives

Je suis tombée au détour d’une des multiples lettres d’information photo / vidéo auxquelles je suis abonnée, sur cette application pour mon téléphone, 1SE, qui était recommandée pour effectuer un défi / projet à faire tout au long de l’année, ou du mois ou de la durée que l’on veut : tourner une seconde de vidéo chaque jour avec son téléphone (pour faire simple) puis l’importer dans ce petit logiciel au fur et à mesure. Cela fait un petit bout de vidéo pour chaque jour du calendrier et à la fin du mois ou de la période désirée, on le laisse faire automatiquement un petit montage avec cette seconde (environ) de vidéo par jour. 

Intéressant pour moi parce que cela me force à penser à filmer un peu tous les jours, ce qui permet une sorte de sauvegarde mémorielle en sus de la photo. Les photos, je n’oublie jamais d’en prendre et de documenter au jour le jour ou presque — ce qui me permet ensuite, des mois voire des années plus tard, d’écrire a posteriori, en complétant les notes prises sur le vif ou à l’époque, voire les remplacer complètement, par les photos quand on a oublié d’écrire un jour donné. J’ai ainsi réécrit un récit de mon voyage en France en 2009 après de longues années sans retour, en me basant à la fois sur un journal tenu à peu près au fur et à mesure et sur des photos prises quotidiennement. Certaines fois la seule mémoire fait défaut et les notes n’ont pas été prises, par manque de temps ou par fatigue. À l’époque la vidéo n’était pas aussi répandue dans les appareils photo et les téléphones de type smartphones avec caméra vidéo n’en étaient qu’à leurs débuts, la qualité était en outre très mauvaise. Maintenant la limitation purement technique est levée que ce soit pour les appareils photo ou les smartphones et on possède au moins un smartphone la plupart du temps.

Je précise par contre que je ne prends que très peu de photos avec le smartphone : malgré ce qu’en disent les publicités la qualité des photos est vraiment plus que moyenne et ne supporte pas la comparaison même avec un simple petit appareil compact récent. Pour la vidéo ce n’est pas le cas, la qualité de la vidéo a progressé dans les smartphones de la même façon voire mieux que dans certains appareils d’entrée de gamme, surtout les petits appareils compacts.

Donc je me surprends à prendre de plus en plus souvent mon téléphone pour enregistrer une petite séquence vidéo en complément de photos prises avec mon appareil photo — effet en partie dû à ce défi / projet déclenché par cette application 1SE, qui est l’acronyme de 1 Second Everyday, une seconde par jour. C’était le but recherché en quelque sorte et mis en avant dans l’article : ce petit projet sans ambition et peu coûteux (aucun coût monétaire ajouté, on peut utiliser la version gratuite de l’application et peu coûteux en temps également) devait servir de prétexte pour tourner plus de séquences vidéo, en quelque sorte nous forcer à documenter nos journées alors que quelquefois on le remettrait tout simplement à plus tard. La brièveté de la séquence et la facilité de mise en œuvre (utilisation du smartphone) en étant les initiateurs.

Ce sera intéressant d’ici quelques années si je veux écrire sur telle période, telle expérience ou souvenir : il me suffira de regarder les bouts de vidéo enregistrés pour raviver voire retrouver les souvenirs — de la « triche » sans doute mais d’une part je ne serai pas obligée de les regarder et d’autre part ce sera bien d’en avoir la possibilité.

Ce sera aussi intéressant pour expérimenter carrément d’autres formes narratives — faire un petit film ou un montage plus pensé et plus intentionnel avec tout ce matériau brut engrangé. 

La situation de la vidéo et du film s’est améliorée de façon exponentielle : non seulement cela s’est démocratisé au niveau du coût mais également au niveau des possibilités techniques. De hautes qualités techniques sont accessibles à tout un chacun sans avoir besoin d’investir des dizaines de milliers voire des centaines de milliers d’euros ou de dollars dans du matériel qui n’était jusqu’à récemment accessible qu’aux professionnels et aux grandes productions. Un simple appareil photo de trois ou quatre centaines de dollars ou d’euros suffit pour faire un travail quasi professionnel ou même un smartphone récent. Il suffit de voir la pléthore de chaines YouTube de grande qualité, qualité non seulement narrative mais aussi technique, qui sont disponibles actuellement.

Donc voici mon premier essai avec ce logiciel, je l’ai laissé tout faire (je ne crois pas qu’on ait beaucoup de champ d’action avec la version gratuite de toute façon). La seule chose que j’ai faite c’est de filmer une ou plusieurs petites séquences par jour et de choisir ensuite une séquence pour le jour dit, le logiciel a fait le reste.

(mon mois de janvier 2019 en une trentaine de secondes)

 

9 réflexions au sujet de « Autres formes narratives »

  1. malyloup

    une jolie idée et la vidéo est très sympa à visualiser 🙂
    je garde ça dans un coin de ma tête car pour l’instant j’ai déjà de quoi m’occuper 😉

    Répondre
    1. michusa Auteur de l’article

      Pas certain que je finisse l’année mais j’essaierai, le but c’est que je filme plus, ce projet est simplement un prétexte a filmer plus régulièrement et de façon quotidienne.

      Répondre
  2. hyacinthe46

    Très intéressant Michusa!
    Me concernant, il ne s’agit pas de vidéo mais à chaque début d’année, je me promets de prendre deux photos par jour: une d’un même lieu à savoir un bout de jardin, de chemin ou de maison,que sais-je-, et la deuxième un instant particulier de la journée. Regarder tout cela en fin d’année et coudre ces petits moments entre eux pour tisser l’an.
    Eh bien, je n’ai toujours pas commencer!

    Répondre
    1. michusa Auteur de l’article

      Interessant projet ! Chaque année moi aussi j’essaye d’en faire un « photographier » ou « filmer » ou un haiku par jour. Bon en general je ne fais que tous les 2 ou 3 ans en fait. Tant pis si vous n’avez pas encore commencé, commencez demain et continuez jusqu’en avril 2020 : ca fera un an quand meme ! Les projets sont facile a trouver ou a inventer mais c’est vrai que c’est difficile de s’y mettre. Et de les continuer. Et de les finir…

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s