À quel point j’ai été flouée

« Cependant, tournant un regard incrédule vers cette crédule adolescente, je mesure avec stupeur à quel point j’ai été flouée. »
Simone de Beauvoir (in La force des choses tome 2, édition Folio)

Simone de Beauvoir termine La force des choses par cette dernière phrase, terrible, « je mesure à quel point j’ai été flouée ». Quand elle écrit ces lignes elle a la cinquantaine — entre 50 et 55 ans, mon âge actuel finalement. Comme elle, au même âge, je pourrais écrire ceci et je mesure à quel point, moi aussi, j’ai été flouée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s