Le onzième commandement — trace

Deux niveaux de lecture pour ce commandement.

Le premier niveau, direct, une injonction comme les 10 commandements précédents : personne ne descendra tes poubelles pour toi, c’est un ordre, c’est à toi de le faire, que chacun s’occupe de ses ordures et ses déchets.

Ça c’est dans un monde idéal, on est loin, très loin du compte d’où le deuxième niveau de lecture celui pour lequel j’avais écrit ce commandement, tel qu’il faut le comprendre.

Le deuxième niveau, une constatation, personne de ton entourage ne le fera pour toi, personne ne fera les corvées à ta place, c’est à toi de les faire, personne ne fera rien pour toi. Si tu ne les fais pas tu t’engloutiras dans tes propres détritus, constat amer de notre monde non idéal. Il te faut donc trouver la force tous les jours de balayer, nettoyer, faire le ramasse-miettes le ramasse-déchets, descendre tes poubelles.

Évidemment les poubelles les ordures les déchets ne sont qu’un exemple emblématique, la pointe de l’iceberg, on peut appliquer ce deuxième niveau de lecture à beaucoup de corvées tâches basses besognes toutes ces nécessités sans gloire ni reconnaissance de nos vies quotidiennes.

Une réflexion au sujet de « Le onzième commandement — trace »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s